2 min de lecture Asie

DIAPORAMA - En Indonésie, le bilan dépasse désormais les 1.400 morts

L'espoir de retrouver des survivants, près d'une semaine après le séisme suivi du tsunami, sur l'île indonésienne des Célèbes s'amenuise au fil des heures et ce alors que 1.411 personnes ont été tuées dans la catastrophe.

Un couple roule en scooter à travers un paysage dévasté sur l'île des Célèbes, en Indonésie Crédits : JEWEL SAMAD / AFP | Date : 03/10/2018
10 >
Un couple roule en scooter à travers un paysage dévasté sur l'île des Célèbes, en Indonésie Crédits : JEWEL SAMAD / AFP | Date : 03/10/2018
Un homme dans les décombres d'une maison à Palau, frappée par un séisme puis un tsunami fin septembre Crédits : JEWEL SAMAD / AFP | Date : 03/10/2018
Un petit garçon dort dehors en Indonésie, le 3 octobre 2018 Crédits : MOHD RASFAN / AFP | Date : 03/10/2018
Une mosquée détruite par un séisme suivi d'un tsunami, le 28 septembre 2018 Crédits : JEWEL SAMAD / AFP | Date : 03/10/2018
Des militaires préparent l'aide aux sinistrés en Indonésie Crédits : BAY ISMOYO / AFP | Date : 03/10/2018
Une vue aérienne montre le quartier dévasté par le tremblement de terre et le tsunami à Palu, en Indonésie Crédits : JEWEL SAMAD / AFP | Date : 03/10/2018
Une vue aérienne montre le quartier dévasté par le tremblement de terre et le tsunami à Palu Crédits : JEWEL SAMAD / AFP | Date : 03/10/2018
Des soldats indonésiens enterrent des victimes du séisme dans une fosse commune à Poboya, le 2 octobre 2018 en Indonésie Crédits : JEWEL SAMAD / AFP | Date : 03/10/2018
Des secouristes travaillent dans un hôtel dévasté, en Indonésie Crédits : ADEK BERRY / AFP | Date : 03/10/2018
Un survivant du tremblement de terre a récupéré des objets dans les débris du complexe de mosquées de Wani, en Indonésie Crédits : JEWEL SAMAD / AFP | Date : 03/10/2018
1/1
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

En Indonésie, le bilan du séisme suivi d'un tsunami aux Célèbes s'élève désormais à 1.411 morts ce mercredi 3 octobre, moins d'une semaine après la catastrophe. Les secours sont toujours à la recherche d'éventuels survivants, mais si l'espoir d'en retrouver s'amenuise au fil des heures.

Dans les zones sinistrées, où les besoins sont "immenses", le temps presse pour dégager les survivants, alors que des milliers d'entre eux ont déjà fui la région dévastée. L'agence de gestion des catastrophes naturelles a précisé que 519 corps avaient déjà été enterrés.

Les autorités se sont fixé jusqu'à vendredi, soit une semaine après la catastrophe, pour retrouver d'éventuels survivants. Au-delà, les chances seront proches de zéro. Quelque 1.600 personnes ont été évacuées par mer par un navire militaire indonésien qui a pu accoster, chargé d'aide humanitaire, dans la ville côtière de Palu.

200.000 personnes en attente d'une aide d'urgence

Les secours se concentrent sur quelques sites autour de Palu, qui a été ravagée, et notamment à l'hôtel Roa-Roa où une soixantaine de personnes seraient toujours ensevelies sous les gravats. Les efforts se focalisent aussi sur un centre commercial, un restaurant ou encore le quartier de Balaroa, sinistrés.

À lire aussi
Un bâtiment brûlé par les manifestants à Sorong indonésie
Papouasie : plus de 250 détenus s'évadent après des émeutes

Près de 200.000 personnes ont besoin d'une aide humanitaire d'urgence, parmi lesquelles des dizaines de milliers d'enfants, selon le bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha). On estime à 66.000 le nombre de logements détruits vendredi par la secousse de magnitude 7,5 et le raz-de-marée destructeur qu'elle a engendré.

Le gouvernement indonésien a beau avoir affirmé aux équipes étrangères intervenant dans les zones sinistrées que la situation était sous contrôle, les habitants de localités éloignées comme Wani, dans la province de Donggala, disent n'avoir pas, ou presque pas, vu la couleur de l'aide

Les militaires doivent tirer sur les pilleurs

Alors que les pillages se multiplient dans les zones sinistrées, les autorités indonésiennes ont ordonné aux militaires de tirer à vue sur les individus surpris en flagrant délit. La police indonésienne a d'ores et déjà arrêté des dizaines de personnes pour pillage dans la zone sinistrée autour de la ville côtière de Palu, réduite à l'état de ruines. Des survivant se sont servis dans les stocks de magasins, à la recherche de nourriture et d'eau potable.

"S'il y a de nouveaux pillages, nous ferons d'abord un tir de sommation, puis nous tirerons pour neutraliser" les pilleurs, a déclaré le colonel Ida Dewa Agung Hadisaputra. "Nous pouvions le tolérer (le pillage, ndlr) le premier ou le deuxième jour parce qu'ils avaient besoin de ces choses. Mais le troisième jour, ils se sont mis à piller des choses comme les équipements électroniques", a-t-il ajouté. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Asie Indonésie Séisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795040500
DIAPORAMA - En Indonésie, le bilan dépasse désormais les 1.400 morts
DIAPORAMA - En Indonésie, le bilan dépasse désormais les 1.400 morts
L'espoir de retrouver des survivants, près d'une semaine après le séisme suivi du tsunami, sur l'île indonésienne des Célèbes s'amenuise au fil des heures et ce alors que 1.411 personnes ont été tuées dans la catastrophe.
https://www.rtl.fr/actu/international/diaporama-en-indonesie-le-bilan-depasse-desormais-les-1-400-morts-7795040500
2018-10-03 17:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qq0mR2fbSBwrLGsDyl6zoA/330v220-2/online/image/2018/1003/7795040516_un-homme-dans-les-decombres-d-une-maison-a-palau-frappee-par-un-seisme-puis-un-tsunami-fin-septembre.jpg