1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. D'où vient l'empreinte environnementale du numérique en France ?
2 min de lecture

D'où vient l'empreinte environnementale du numérique en France ?

Ce mardi, les sénateus vont examiner une proposition de loi inédite visant à réduire l'empreinte environnementale du numérique en France.

Proposition de loi : réduire l'empreinte environnementale du numérique en France
Proposition de loi : réduire l'empreinte environnementale du numérique en France
Crédit : ERIC BARADAT / AFP
D'où vient l'empreinte environnementale du numérique en France ?
03:00
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
Animateur

C'est une proposition de loi inédite que vont examiner les sénateurs en première lecture, mardi 12 janvier, dans l'après-midi. "Elle vise à réduire l'empreinte environnementale du numérique dans notre pays".

Selon Sophie Joussellin qui s'appuie sur un rapport sénatorial, l'impact du numérique en chiffre représente 2% des gaz à effet de serre, mais vu l'explosion des usages, ça devrait être 7% en 2040. Pour comparaison, les transports dans leur globalité, c'est près de 30% dont 5% pour l'avion.

Le plus néfaste pour la planète c'est "sans hésitation la fabrication des équipements". Cette fabrication pèse 70% dans la facture numérique mais une grande partie de cet impact environnemental est supporté par les pays qui fabriquent nos appareils : l'extraction des matières premières, l'assemblage, les transports, nécessitent de l'énergie et les énergies fossiles sont majoritairement utilisées.

Les centres de stockage des données représentent 17% des émissions

Les réseaux, les antennes ou encore les data centers, c'est-à-dire "les ordinateurs de Google ou Amazon où sont stockées et transitent nos données. Tout cela consomme de l'énergie et émet des gaz à effet de serre. Rien que les centres de stockage des données représentent 17% de ces émissions".

À lire aussi

Il y a des usages plus consommateurs que d'autres. Le record est détenu par le streaming vidéo c'est-à-dire Netflix, Youtube et tous les services de vidéo en ligne. Ils représentent 60% des flux de données et 1% des émissions mondiales de CO2. 

La 5G va inciter à consommer plus de data

On peut agir à plusieurs niveaux. Il faut d'abord changer moins souvent de smartphone. En France, on change tous les 23 mois. Il faut développer encore plus le recyclage et la réparation. Des services qui sont encore peu développés mais qui auraient un impact environnemental positif. Il est conseillé de télécharger une vidéo plutôt que de la regarder en streaming. Et le mieux est de la télécharger en Wi-fi plutôt qu'en 4G, parce que cette dernière consomme 23 fois plus.

Concernant la 5G, un rapport du Haut conseil pour le climat a jeté un froid en prévoyant un accroissement des émissions de gaz à effet de serre dû au numérique et surtout à cause du renouvellement du parc de smartphone puisqu'il faudra avoir un appareil compatible 5G. Et comme les débits seront plus élevés, cela incitera à consommer encore plus de data. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/