2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : non, la 5G n'a pas diffusé l'épidémie dans le monde

FACT CHECKING - Durant la crise sanitaire, une fausse information diffusée dans le monde entier a estimé que cette nouvelle technologie était à l'origine de l'épidémie de la Covid-19.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : non, la 5G n'a pas diffusé l'épidémie dans le monde Crédit Image : Fabrice COFFRINI / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Quentin Marchal

La 5G n'a pas manqué de faire beaucoup parler d'elle durant cette année 2020 et a été entachée de beaucoup de fausses informations la concernant. L'arrivée d'une nouvelle technologie pose toujours question et génère de nombreuses interrogations et la 5G n'y a pas échappé avec notamment les conséquences qu'elle pourrait avoir sur notre santé

En 2020, des milliers d'internautes ont diffusé un message selon lequel "la 5G diffuse le coronavirus". Cette théorie digne d'un film d'horreur a trouvé une réalisation concrète dans le monde réel puisqu'en Grande-Bretagne et en Nouvelle-Zélande, une cinquantaine d'antennes relais ont été saccagées.

Cette intox a commencé au mois de janvier, aux États-Unis, lorsque les premiers cas positifs à la Covid-19 sont apparus. Immédiatement, les anti-5G les plus radicaux lient l'arrivée du virus à cette nouvelle technologie et en mars, le docteur Thomas Cowan, en froid avec les institutions médicales américaines, publie une vidéo disant qu'en 1919, la grippe espagnole s'était répandue avec l'arrivée des ondes radio.

Cette théorie absurde selon laquelle un virus pourrait voyager par les ondes a été regardée des millions de fois par des internautes avant d'être, depuis, retirée par Facebook et YouTube.

Une intox diffusée dans le monde entier

À lire aussi
société
Coronavirus : les stations de ski toujours fermées en février ?

Cette hypothèse a été analysée de près et des chercheurs d'une université australienne ont remonté cette rumeur liant la 5G au coronavirus en analysant plus de 90.000 posts Facebook écrits durant le printemps. Ce qui est frappant dans leurs résultats, c'est de voir la portée internationale de cette intox puisque les sceptiques ayant relayé cette rumeur se trouvent en Suède, au Zimbabwe, au Canada et dans de nombreux autres pays.

Ce lien s'est fait au fur et à mesure que l'épidémie a progressé dans le monde entier et le 22 mars, moment où l'Italie du Nord est la région la plus touchée, certains constatent que des antennes 5G ont été installées juste avant. De très nombreux messages, en italien, se mettent alors à accuser la nouvelle technologie de diffuser le coronavirus.

Malgré le démenti de nombreux scientifiques, cette fausse information persiste. Un rapport délivré par quatre agences environnementales et économiques française stipule pourtant que la 5G est sans danger pour les humains, les doutes persistent sur son cout environnemental et sanitaire, ce qui pousse l'Agence nationale de la sécurité de l'environnement (ANSES) à publier un rapport au printemps 2021.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Virus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants