3 min de lecture Canada

Crash en Iran : la responsabilité des Iraniens fait la Une au Canada

L'Iran reconnaît sa faute dans le crash de l'avion ukrainien. Une annonce qui fait la Une au Canada. Sur les 176 morts, 57 étaient des ressortissants irano-canadiens.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 7h du 11 janvier 2020 Crédit Image : Akbar TAVAKOLI / IRNA / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier édité par Chloé Richard-Le Bris

"Breaking news" comme on dit outre-Atlantique. Les médias canadiens n'ont pas hésité à arrêter leur programme quand l'Iran est passé aux aveux à propos du crash de l'avion ukrainien qui a tué 176 personnes, dont 57 ressortissants irano-canadiens. L'armée reconnaît avoir touché l'avion par erreur. 

L'état-major des forces armées iraniennes évoque une erreur humaine. Le Boeing 737 d'Ukraine Airlines a été pris pour un avion hostile. À cette heure-là, la DCA (défense contre l'aviation) iranienne s'attendait à des répliques de la part des Américains qui venaient de subir en Irak une salve de missiles de la part des Iraniens.

L'avion de ligne qui venait de décoller de Téhéran avait dû survoler une zone située à proximité d'un site militaire sensible tenu par les Gardiens de la révolution. Le tir est probablement accidentel. Depuis quelques jours, des vidéos et des images radars montraient la trace d'un missile solaire dans la nuit du ciel de Téhéran, une trace lumineuse suivie d'une explosion au nord de la capitale iranienne, là où l'on a retrouvé les débris du Beoing 737-800.

Face aux éléments de plus en plus précis et alors que plusieurs équipes internationales arrivaient à Téhéran pour examiner les boîtes noires, les Iraniens ont fini par reconnaître l'évidence. Les responsables vont être traduits en justice promet le président Rohani. Mais le ministre iranien des Affaires étrangères estime lui toutefois que cet accident est la conséquence de l'aventurisme des États-Unis qui avaient assassiné le général Soleimani quelques jours plus tôt.

À lire aussi
Des centaines de personnes ont manifesté à Londres, dimanche 31 mai, contre la mort de George Floyd à Minneapolis. États-Unis
Mort de George Floyd : les manifestations anti-racistes se multiplient à travers le monde

Les premiers tweets de Donald Trump aux États-Unis sont attendus, ainsi que les premiers commentaires de l'Élysée.

À écouter également dans ce journal

Climat - Emmanuel Macron a dialogué avec les 150 participants de la Convention Citoyenne sur le climat. Ce sont eux prochainement qui vont devoir faire des propositions à l'exécutif en termes d'environnement et d'écologie. Les échanges ont été cordiaux, entre dialogues et promesses. Les 150 tirés au sort ont mis la pression sur le chef de l'État. "Plus c'est précis, clair, détaillé, plus ça peut être sans filtre" a répondu Emmanuel Macron. Les conclusions de cette convention seront rendues après les municipales.

Violences policières - Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour violences volontaires après la diffusion d'une vidéo devenue virale. Les images tournées pendant la manifestation de jeudi 9 janvier montrent un face à face tendu. Un policier écarte violemment plusieurs manifestants avec sa matraque puis un deuxième surgit et tire avec son LBD à moins de deux mètres. Plusieurs personnes sont touchées et s'écroulent au sol alors que les policiers continuent leur progression. L'enjeu de l'enquête sera de déterminer si ce tir était justifié ou non, dangereux ou non, alors qu'il n'existe pas de distance minimale officielle pour ces tirs de LBD. Aucune plainte n'a été déposée de la part des manifestants touchés.

Amazon - Dans l'Oise, à Senlis, un site Amazon va voir le jour avec 500 emplois à la clé. "C'est très appréciable pour Senlis" confie la maire de la ville, Pascale Loiseleur, "et appréciable aussi pour tout le bassin d'emploi de la région." Elle ajoute qu'il s'agit d'emplois "en CDI et sur différents types de postes. Ce sont plutôt les responsables d'équipes, les techniciens, mais il y a également les fonctions support avec des informaticiens, des personnes dans les ressources humaines (...)" qui sont recherchées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canada Le journal Iran
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants