2 min de lecture International

Coronavirus : non, le vaccin Pfizer ne fait pas perdre connaissance

FACT CHECKING - Une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux montre une infirmière perdre connaissance après s'être vue administrer une dose du vaccin Pfizer/BioNtech. Elle a en réalité été victime de malaises vagaux.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus : non, le vaccin Pfizer ne fait pas perdre connaissance Crédit Image : Jack Hill / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Quentin Marchal

En pleine crise sanitaire, les fausses informations concernant les vaccins vont bon train ces derniers jours. Une vidéo montrant une infirmière faire un malaise après s’être fait vacciner a été visionnée plus de 300.000 fois sur les réseaux sociaux et intensifie l'idée selon laquelle le vaccin contre la Covid-19 serait plus que jamais dangereux.

Jeudi 17 décembre, il y a foule dans la salle d’accueil de l’hôpital de Memorial, à Chattanooga, quatrième ville de l'État du Tennessee, aux États-Unis. Depuis le lancement de la campagne de vaccination 3 jours plus tôt, les médias américains diffusent des bras piqués à travers tout le pays afin d’exposer l’effort collectif et la non-dangerosité du produit. Ce jour-là, Tiffany Dover, une infirmière, vient témoigner sa foi dans le vaccin après s'être fait injecter une dose de Pfizer-BioNtech.

Mais, quelques secondes plus tard, elle commence à se toucher le front, la température semble plus élevée d’un coup, elle sent le vertige venir, finit par se lever avant de s’écrouler et d'être repris par ses collègues en blouse blanche. La caméra d'une chaîne locale détourne alors pudiquement l’objectif. Beaucoup commencent alors à prétendre que le vaccin est dangereux mais l'infirmière contredit ces spéculations en affirmant être sujette à des malaises vagaux.

Un malaise dû aux réactions de l'organisme

Comme l’explique l’AFP factuel dans un article consacré à cette intox, ce type de malaise, habituellement sans gravité, peut arriver "parce que l'organisme surréagit à certains stimuli, comme la vue du sang ou un stress émotionnel très intense". La pression artérielle et le rythme cardiaque baissent soudainement, ce qui peut causer une brève perte de conscience.

À lire aussi
vaccin
Vaccin AstraZeneca : "50 fois plus" de risques de thrombose en traversant l'Atlantique en avion, dit Véran

D’ailleurs quelques minutes plus tard, Tiffany Dover explique devant les caméras d’une chaine locale les raisons de sa perte de connaissance : "J'ai des antécédents de réaction vagale excessive, et du coup, si j'ai mal à cause de quoi que ce soit, je peux tomber dans les pommes". Forcément ce démenti sur un quelconque effet secondaire soudain du vaccin n'a pas calmé les anti-vaccins les plus radicaux. 

On trouve en effet des réactions tout en nuances, comme cette publication Facebook où un internaute écrit : "Regardez cette infirmière s'évanouir après avoir reçu le vaccin contre la Covid. Mais il est sûr, hein ? Ça va devenir un génocide si les gens continuent à écouter ces dictateurs enragés". 

Or, les effets indésirables observés lors des essais cliniques du vaccin Pfizer ont été précisément examinés par l'agence américaine du médicament (FDA) et il s’agit avant tout d’une douleur au bras persistante quelques jours. En clair, ce n’est pas parce qu'une information est diffusée sur les réseaux sociaux qu'elle est vraie et partager n’est
pas obligatoire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International États-Unis Vaccin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants