2 min de lecture Santé

Coronavirus : les États-Unis autorisent le premier test de dépistage à domicile

VU DANS LA PRESSE - Mardi 17 novembre la FDA (Food and Drug Administration) a donné son feu vert au premier test de dépistage entièrement réalisable à domicile. Celui-ci devrait coûter 50 dollars.

Un centre de tests à Los Angeles, en Californie (illustration).
Un centre de tests à Los Angeles, en Californie (illustration). Crédit : KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Marie Gingault
Marie Gingault

L'administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments FDA (Food and Drug Administration) a donné son feu vert ce mardi 17 novembre pour le premier test rapide de coronavirus. Une avancée remarquable puisque ce dépistage peut être réalisé à domicile, du début à la fin.

Développé par la société californienne Lucira Health, ce test nécessite la prescription d'un médecin, précise le New York Times. Selon les prévisions de l'entreprise, ce test devrait coûter 50 dollars. L'écouvillon nasal est relativement plus simple à utiliser, ce qui permet d'obtenir des résultats rapidement (une trentaine de minutes environ), assure le quotidien américain. 

Ce test est le premier qui ne nécessite pas l'intervention d'un tiers. À noter que les personnes âgées de moins de 14 ans ne pourront pas effectuer le test seules. Toutefois, les cliniciens peuvent également réaliser ce test sur leurs patients, y compris sur les moins de 14 ans.

"L'autorisation d'aujourd'hui pour un test complet à domicile est une étape importante vers la réponse nationale de la FDA à la Covid-19", a déclaré mardi Jeff Shuren, le directeur du "Center for Devices and Radiological Health" de la FDA, . "Désormais, davantage d'Américains qui pourraient avoir la Covid-19 pourront prendre des mesures immédiates, en fonction de leurs résultats, pour se protéger et protéger ceux qui les entourent", a-t-il ajouté.

Le test LAMP : plus rapide et moins encombrant

À lire aussi
Circulation un jour de pic de pollution (illustration) pollution
Pollution : la qualité de l'air s'améliore mais reste dangereuse

Ce nouveau test à domicile repose une méthode appelée LAMP (réaction d'amplification à médiation en boucle). Comme les tests PCR, ce test à domicile copie le matériel génétique jusqu'à ce que celui-ci atteigne des niveaux détectables. Cela permet d'identifier le virus, même lorsqu'il n'est présent qu'à de très faibles niveaux dans les voies respiratoires.

Néanmoins, si le test LAMP de Lucira à l'avantage d'être plus rapide et moins encombrant que le test PCR, il est considéré comme moins précis. Concrètement, celui-ci se déroule de la façon suivante : la personne qui effectue ce test doit insérer un écouvillon dans ses deux narines puis plonger l'ustensile dans un flacon de produits chimiques. Le flacon est ensuite branché à une cartouche de test qui analyse l'échantillon. Dans un délai approximatif d'une demi-heure, la cartouche de test apparaît soit comme "positive" soit comme "négative". 

Afin de pouvoir suivre la propagation du virus dans le pays, les utilisateurs des tests LAMP sont appelés à rapporter leurs résultats à leurs fournisseurs de soins de santé. Ces derniers informeront ensuite les autorités de santé publique. S'il faut prendre cette avancée avec prudence, les instructions de ce test indiquent tout de même que LAMP de Lucira a été capable de détecter avec précision 94% des infections détectées par un test PCR. Il a également identifié correctement 98% des personnes en bonne santé et non infectées.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus États-Unis Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants