3 min de lecture Virus

Coronavirus : pourquoi l'épidémie n'est pas comparable à la grippe “espagnole”

ÉCLAIRAGE - Serge Morand, spécialiste des maladies infectieuses, nous explique les différences entre l'actuelle épidémie du Covid-19 et celle de 1918-19, qui aurait fait plus de 50 millions de morts.

Des personnes masquées pour se protéger du coronavirus (illustration)
Des personnes masquées pour se protéger du coronavirus (illustration) Crédit : Anthony WALLACE / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre Journaliste

C'est l'une des recherches les plus fréquentes sur Wikipédia ces jours-ci : la grippe dite "espagnole". Cette épidémie, qui sévit entre septembre 1918 et avril 1919, est considérée comme l'une des plus funestes de l'Histoire. Plus de 50 millions de personnes en seraient mortes, tuant cinq fois plus que les combats de la Première Guerre mondiale. 

L'histoire du fléau, surnommé la "mère de toutes les pandémies", agite actuellement les réseaux sociaux, réveillant par la même occasion peur et appétence pour les contenus anxiogènes. Preuve en est, le thriller Contagion de Steven Soderbergh, sorti en 2011, s'est ainsi retrouvé récemment en tête des téléchargements sur iTunes. Troublante similitude avec l'épidémie de Covid-19, le virus y est aussi transmis aux hommes par des animaux...

Autre manifestation de cette inquiétude ambiante, la chaîne éducative de YouTube, Extra Credits, qui avait justement réalisé une série de films d'animation sur la grippe "espagnole" a vu son nombre de vues s'envoler depuis l'apparition du Covid-19. Au point que son auteur Robert Rath, qui vit à Hong Kong, a dû faire une mise à jour de la vidéo fin février en insistant sur le fait qu'il n'y avait "aucune raison de paniquer". 

>
The 1918 Flu Pandemic: Coronavirus Update

On est dans une situation qui est bien meilleure que celle de 1918-1919

Serge Morand, spécialiste des maladies infectieuses
Partager la citation

Mais l'actuelle épidémie de coronavirus est-elle seulement comparable à la grippe "espagnole" ? "On est dans une situation qui est bien meilleure que celle de 1918-1919", assure Serge Morand, spécialiste des maladies infectieuses. 

À lire aussi
Un masque par terre (illustration) coronavirus
Coronavirus : pourquoi doit-on mettre les masques dans un sac avant de les jeter à la poubelle ?

"Le Covid-19 n’est pas très contagieux, explique-t-il, et surtout il est beaucoup moins virulent que le virus de la grippe saisonnière, qui est beaucoup moins virulent que celui de la grippe espagnole". À l'époque, le virus s'était propagé rapidement en raison "des contingents militaires nombreux (et de nombreux pays) en route et en retour des divers fronts" de la Première Guerre mondiale. 

"La crise sanitaire actuelle n’est pas la conséquence d’une crise de violence, comme une guerre internationale ou civile", souligne-t-il. Pour cet écologue et biologiste de la santé, une "conjonction de facteurs" entrait alors en considération : "le confinement de nombreux malades ensemble" et des "populations particulièrement fragilisées après un conflit de grande intensité". 

Alors que les malades de 1918-1919 souffraient entre autres de saignement des oreilles, d'hémorragies ou d'œdèmes, le virus se révèle aujourd'hui "plus grave chez les personnes ayant déjà des infections, surtout respiratoires, des problèmes de santé et les personnes âgées". En outre, "les antibiotiques sont sans effet sur les virus comme sur celui de la grippe espagnole". 

"Le parallèle pourrait concerner l’économique"

Autre différence notable avec le Covid-19 apparu sur un marché de Wuhan en Chine : sa provenance. "On sait que la grippe espagnole est d’origine états-unienne. L’émergence aurait eu lieu dans un camp militaire du Kansas dont les troupes ont été envoyées sur le front européen", précise Serge Morand. "Elle se nomme grippe espagnole, car seule l’Espagne a été le premier pays à signaler l’épidémie qui la frappait". 

Si similitude il y a, ce serait plutôt sur le plan économique, estime l'auteur d'Émergence des maladies infectieuses. "Le parallèle pourrait concerner l’économique. Une crise économique de grande ampleur (ndlr : crise de 1922-23 en Allemagne) a succédé à la crise de la grippe espagnole", rappelle-t-il. 

"Le Covid-19 pourrait occasionner une crise importante de l’économie globalisée si la crise sanitaire devait se prolonger", poursuit l'écologue pour qui les causes de cette épidémie sont aussi à rechercher dans la mise en péril de la biodiversité en Chine.  "Plus la biodiversité d’un pays est en crise (...) et plus ce pays présente des événements d’épidémies de maladies infectieuses liées aux animaux".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Virus Coronavirus Première Guerre mondiale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants