3 min de lecture International

Coronavirus en Italie : le point sur la situation

ÉCLAIRAGE - L'Italie, qui a passé le cap des 20.000 morts du coronavirus, semble sortir la tête de l'eau pendant que la mafia tire profit de la crise.

L'Italie est un des pays les plus touchés par l'épidémie de coronavirus
L'Italie est un des pays les plus touchés par l'épidémie de coronavirus Crédit : Piero CRUCIATTI / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

566 nouveaux décès ont été enregistrés en 24 heures, portant à 20.465 le nombre de morts depuis le début de la pandémie, selon les chiffres publiés par la Protection civile. Un rebond après un mois de confinement pour lutter contre l’épidémie de coronavirus. Le bilan officiel fait toutefois état d'une baisse des patients en soins intensifs pour le dixième jour consécutif.

La veille, dimanche 12 avril, le pays a connu son nombre de décès le plus bas depuis trois semaines, depuis le 19 mars. L'Italie avait alors dénombré 427 morts en une journée. Jamais depuis cette date, ce chiffre n'était passé sous la barre des 500 morts. Ce total des décès recensés par la protection civile est presqu'un tiers moins lourd que celui annoncé samedi, il y avait alors eu 619 morts dans la journée. "La baisse de la pression sur nos structures hospitalières se poursuit", s'est félicité le patron de la protection civile, Angelo Borrelli. 

Pour le neuvième jour consécutif, le nombre de patients en soins intensifs diminue dans le pays, avec 3.343 lits occupés par ces malades gravement atteints, le niveau le plus faible depuis le 23 mars. "On a réussi avec les mesures adoptées à réduire la pression sur ce qui est un élément-clé de notre système sanitaire", s'est félicité Luca Richeldi, pneumologue à l'hôpital Gemelli de Rome.
 
L'Italie est l'un des pays au monde les plus endeuillés par la pandémie, avec près de 20.000 morts, selon les décomptes officiels.

La mafia vient en aide aux plus désoeuvrés de façon intéressée

De l'autre côté des Alpes, Roberto Saviano, journaliste expert de la mafia, a averti, ce jeudi 9 avril, que les organisations criminelles en Italie distribuent des produits alimentaires et contribuent à l'octroi de prêts gratuits aux plus démunis pour s'en attirer les bonnes grâces.

À lire aussi
histoire
VIDÉO - Italie : Pompéi annonce la découverte "extraordinaire" d'un char de l'époque romaine


Les groupes mafieux cherchent aussi à s'accaparer d'affaires en difficulté, ce pays espérant recevoir des financements européens pour faire face à la crise économique, a ajouté l'auteur du livre Gomorra sur la Camorra, la mafia napolitaine. "La mafia n'attend que ça, une crise", a-t-il fait savoir en soulignant que les entreprises qui en seront victimes se retrouveront alors avec de nouveaux partenaires ayant des liens avec ces organisations criminelles.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Mafia Décès
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants