1 min de lecture Coronavirus Espagne

Coronavirus en Espagne : les autorités sévissent sur les plages

REPORTAGE - L'Andalousie a déployé sur les plages 300 agents chargés de rappeler aux vacanciers les bonnes pratiques alors que l'épidémie de coronavirus continue de sévir.

>
Coronavirus en Espagne : les autorités sévissent sur les plages Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
Diane CAMBON édité par Paul Turban

Les autorités en Espagne ont décidé de sévir sur les plages. Alors que les foyers épidémiques se multiplient et que nos voisins espagnols ont parfois tendance à oublier les gestes barrière ou sont réticents à les appliquer, l'Andalousie vient de mettre en place un protocole spécial anti-Covid-19 sur le littoral. 300 agents parcourent les plages pour maintenir les normes de sécurité sanitaire. 

À Chipiona, dans la province de Cadix, toutes les heures, les haut-parleurs de la plage lancent le même message de prévention : maintenir les distances de sécurité. Ce message qu'Annabelle et Marco répètent à longueur de journée aux baigneurs. Polos blancs et shorts bleus, ils sont chargés de faire respecter les nouvelles normes de la plage. 

"Cette année, les ballons et les jeux de raquette sont interdits au bord de l'eau", explique Marco. "On est là pour qu'ils prennent conscience de bien porter le masque, ajoute Annabelle. Les promenades doivent se faire avec le masque." 

Pour Isabelle et son époux, venu de Metz (Moselle) pour passer leurs vacances en Andalousie, ces normes sont rassurantes. "Tout le monde a son masque et on pratique la distanciation, explique-t-elle. Chacun a son petit coin, va sur sa serviette." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Espagne Coronavirus Vacances d'été
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants