1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus en Allemagne : 3.254 décès, prolongation du confinement, le point sur la situation
2 min de lecture

Coronavirus en Allemagne : 3.254 décès, prolongation du confinement, le point sur la situation

Le nombre de nouvelles contaminations est reparti à la hausse en Allemagne ce mercredi 15 avril, après plusieurs jours de baisse. Les mesures de confinement sont maintenues jusqu'au 3 mai au moins.

Un homme portant un masque fait du vélo devant la porte de Brandebourg, à Berlin, en Allemagne
Un homme portant un masque fait du vélo devant la porte de Brandebourg, à Berlin, en Allemagne
Crédit : John MACDOUGALL / AFP
Paul Turban & AFP

Ce mercredi 15 avril, l'Allemagne déplorait 285 décès liés au nouveau coronavirus Covid-19 supplémentaires en 24 heures, portant le bilan à 3.254 morts. Le nombre de contaminés avérés étaient de 127.584, soit 3.254 morts supplémentaires en 24 heures. Le nombre de nouvelles contaminations est ainsi de nouveau en hausse, après quatre jours de baisse.

Dans ce contexte, les restrictions sont prolongées jusqu'au 3 mai au moins afin de lutter contre la propagation du Covid-19, a appris l'AFP auprès d'élus régionaux. Il s'agit notamment d'une fermeture, depuis la mi-mars, des écoles, lieux culturels, restaurants, de tous les commerces non essentiels, et d'une obligation de respecter une distance sociale d'au moins 1,50 mètre. Les contrôles aux frontières avec la France, l'Autriche, la Suisse, le Luxembourg et le Danemark, devraient rester en vigueur au moins jusqu'à cette date.

Ensuite, l'Allemagne pourrait rouvrir au moins partiellement des écoles et lycées et autoriser la reprise d'activité des magasins d'une surface inférieure à 800 mètres carrés. Cette décision, prise par le gouvernement fédéral et les 16 dirigeants des Länder allemands, devrait être officialisée en fin d'après-midi par Angela Merkel.

Les salles de concert et stades devraient, eux, rester fermés pendant encore dix-huit mois, a conseillé ce mardi le président de l'Académie nationale des Sciences Leopoldina, Gerald Haug. La veille, l'institution avait prôné un retour "par étapes" à la normale si notamment les chiffres des nouvelles contaminations "se stabilisent à un bas niveau" et si "les mesures d'hygiène sont maintenues".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/