1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : Biden promet aux Américains des barbecues en petits groupes le 4 juillet
3 min de lecture

Coronavirus : Biden promet aux Américains des barbecues en petits groupes le 4 juillet

Dans une allocution télévisée, le président américain a assuré que la campagne de vaccination permettrait de passer la fête d'indépendance en petits groupes.

Joe Biden, le 2 mars 2021
Joe Biden, le 2 mars 2021
Crédit : POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Coronavirus : Biden promet aux Américains des barbecues en petits groupes le 4 juillet
04:03
Lionel Gendron - édité par Ryad Ouslimani

Au milieu de la nuit de jeudi 11 à vendredi 12 mars, Joe Biden a fait sa première allocution télévisée. Il a donné un cap. Et les Américains ont bien retenu une chose, une date. Selon leur président, ils pourront célébrer le 4 juillet, la fête de l’indépendance autour d’un barbecue. Autant vous dire que dans des millions de foyers, l’atmosphère doit être plus légère.

Alors je n’ai pas l’habitude des allocutions télévisée ici. C’est la première de Joe Biden. Et la période où j’ai "connu" Donald Trump, il communiquait surtout sur Twitter. Ou s’invitait rapidement en salle de presse.

Ça avait lieu dans la "East room" avec cette image que vous avez sans doute vu du président que l’on voit arriver depuis le fond couloir et qui marche une dizaine de secondes pour atteindre le pupitre. D’ailleurs, dans les codes de la Maison-Blanche, quand un président parle depuis l’aile Est, c’est que le moment est important. Alors évidemment c’est un exercice où il n’y a pas de contradicteur, tout est très préparé, vérifié par les conseillers. C’est donc compliqué de se rater. Mais Joe Biden est assez bon

Et on sent, il faut l’avouer, toute la puissance américaine dans cette campagne de vaccination. Dans les faits (on approche les 100 millions d’injections) et dans les objectifs et les moyens pour les atteindre. D’ailleurs Joe Biden ne s’est pas privé de s’auto-féliciter, disant : "Aucun pays au monde n’avance aussi vite".

Tous les adultes éligibles à la vaccination le 1er mai

À lire aussi

Il a en outre fait quelques annonces, et fait le point sur le plan de bataille américain. Il a donné des dates, des repères, des situations. On le sait tous, ça change tout dans notre façon d’accepter la situation. Il parle du le 4 juillet, jour de l’indépendance. Évidemment, c’est tout un symbole. Joe Biden a estimé que le 4 juillet serait l'occasion "de marquer notre indépendance vis-à-vis du virus". Il promet donc la possibilité de faire des barbecues "en petits groupes", a-t-il précisé.

Deuxième date : le 1er mai. C’est-à-dire dans un mois et demi. À cette date tous les adultes vivant aux États-Unis seront éligibles pour se faire vacciner. Par exemple, je pourrai me faire vacciner, à partir du 1er mai, même si je ne fais pas partie des personnes prioritaires.

Pour qu’il n’y ait pas trop d’embouteillages, il engage des renforts supplémentaires ; des militaires, des vétérinaires, des étudiants en médecine, etc.… Les autorités vont multiplier les centres de vaccination, et lancer un nouveau site Internet dédié. Il permettra de trouver le centre de vaccination le plus proche.

Joe Biden a fait dans la grandiloquence, assurant que les Américains savaient trouver la lumière au milieu des ténèbres. Ainsi, l'allocution se voulait consensuelle, mais Joe Biden n’a pas oublié de faire de la politique. Notamment en visant "celui dont il ne prononce jamais le nom", à savoir bien sûr Donald Trump, estimant par exemple que la première nécessité pour combattre la pandémie, c’est de dire la vérité, de suivre la science, de faire confiance à des hommes comme le docteur Fauci. Pas très compliqué de comprendre qu’il visait son prédécesseur.

Il a ajouté que les Américains ont parfois perdu la foi en leur gouvernement. Ce n’est jamais un bon pari de parier contre une partie des Américains. Donald Trump a dû apprécier. Il n’a plus Twitter, donc ne réagit plus aussi vite qu’avant. Mais il a encore des canaux de communication et pour l’instant je n’ai pas vu faire signe.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/