1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Coronavirus : ce que l'on sait du vaccin Johnson & Johnson autorisé dans l'UE
2 min de lecture

Coronavirus : ce que l'on sait du vaccin Johnson & Johnson autorisé dans l'UE

ÉCLAIRAGE - Ce jeudi, l'Agence européenne du médicament a donné son feu vert à l'utilisation du vaccin américain Johnson & Johnson dans l'Union européenne.

Photo d’un drapeau de l’Union européenne prise le 25 décembre 2020 devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles.
Photo d’un drapeau de l’Union européenne prise le 25 décembre 2020 devant le siège de la Commission européenne à Bruxelles.
Crédit : FRANÇOIS WALSCHAERTS / AFP
Camille Guesdon
Camille Guesdon
Journaliste

Le vaccin Johnson & Johnson est autorisé dans l'Union européenne. Ce jeudi 11 mars, l'Agence européene des médicaments (EMA) a donné son feu vert à l'utilisation du vaccin américain Johnson & Johnson. Ce vaccin à injection unique est une aide précieuse au programme de vaccination de l'Union européenne, critiqué pour sa lenteur. 

Les premières doses de ce nouveau vaccin ne devraient pas être livrées dans les pays européens avant le mois d'avril. Le 16 février dernier, le géant pharmaceutique américain Johnson & Johnson avait déposé une demande d'approbation du vaccin, développé par Janssen, une filiale du groupe en Europe. 

Ce nouveau vaccin a plusieurs avantages logistiques. Considéré comme plus simple à stocker, le vaccin Johnson & Johnson est le premier vaccin à injection unique à être autorisé en Union européenne. Il peut aussi être conservé pendant trois mois à des températures de réfrigérateur standard, ce qui facilite sa distribution.

Efficace à 85% contre les formes graves de la Covid-19

Après avoir été testé sur environ 40.000 personnes âgées de 18 ans ou plus dans plusieurs pays, le vaccin s'est révélé efficace à 85% contre les formes graves de la Covid-19 et de 66% "pour prévenir les formes sévères à modérées", un mois après la vaccination selon le laboratoire. Le vaccin Johnson & Johnson semble donc moins efficace que ceux de Pfizer et Moderna qui sont dotés d'une efficacité d'environ 95% contre tous les variants du virus.

À lire aussi

Le vaccin américain est un vaccin à "vecteur viral". C'est-à-dire qu'il utilise comme support un autre virus peu virulent qui est transformé pour y ajouter des instructions génétiques d'une partie du virus responsable de la Covid-19. Un fois injecté dans les cellules, une protéine typique du SARS-CoV-2 est produite. Cela permet d'éduquer le système immunitaire à le reconnaître. 

Lors des essais cliniques, les effets secondaires les plus souvent observés sont une douleur à l'endroit de l'injection, des maux de tête, de la fatigue et des douleurs musculaires. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/