1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus aux États-Unis : premiers signes de retour à la vie normale pour les vaccinés
3 min de lecture

Coronavirus aux États-Unis : premiers signes de retour à la vie normale pour les vaccinés

Les premières recommandations pour les personnes vaccinées aux États-Unis tendent vers un retour très progressif à la vie sociale, notamment pour les séniors.

À Seattle, Amazon a transformé l'un de ses entrepôts en centre de vaccination.
À Seattle, Amazon a transformé l'un de ses entrepôts en centre de vaccination.
Crédit : Grant HINDSLEY / AFP
États-Unis : premiers signes de retour à la vie normale pour les vaccinés
03:58
Lionel Gendron
Journaliste

C'est une question que certains Français se poseront, et dont les Américains ont en partie la réponse depuis lundi 8 mars. Que puis-je faire ? Quelles sont les recommandations une fois que je suis vacciné ? Une question qui concerne déjà 33 millions Américains, 1 sur 10 : ceux qui ont soit reçu deux doses, soit une dose du vaccin Johnson & Johnson. Pour rappel, en France 2 millions de personnes ont reçu une vaccination complète. Soit 3 % de la population

Alors, ces recommandations sont données par le CDC (centre des maladies des infections) car c’est clairement la première étape, la première porte vers un retour à la vie normale. Quand vais-je pouvoir mener ma vie d’avant ? C’est évidemment la question la plus partagée est la plus entêtante du moment. Et ça passe bien sûr par la vaccination.

Et en ce moment, ce retour à la vie normale concerne beaucoup de grands-parents qui attendent cette nouvelle avec impatience. Certains n’ont pas pu voir ou embrasser leurs enfants ou leurs petits-enfants depuis près d’un an.

Une bouffée d'oxygène pour les séniors

Alors cette introduction étant faite, voici les recommandations des autorités sanitaires américaines. Les personnes qui ont eu une vaccination complète peuvent se réunir avec d’autres personnes entièrement vaccinées également. Ça paraît logique mais ça va être un vrai soulagement pour les personnes âgées en maison de retraite par exemple. Beaucoup souffrent de la solitude. Ça signifie qu’elles vont pouvoir discuter entre elles, jouer aux cartes, manger ensemble.

À lire aussi

Deuxième point important, ces personnes peuvent recevoir la visite de personnes "non vaccinées" et qui ne sont pas à risque. De préférence, précisent les autorités, au sein de la famille ou un groupe d’amis proches. Mais c’est clairement un feu vert pour que les grands-parents puissent voir leurs enfants et leurs petits-enfants et même les embrasser.

Attention, ces personnes doivent toujours porter le masque dans les lieux publics où la distanciation sociale est recommandée. Et pour l’instant, les longs voyages sont toujours déconseillés. Ces recommandations concernent les États-Unis, rien n’indique que ce seront exactement les mêmes en France. Mais on a pu remarquer que souvent les politiques sanitaires se rejoignaient.

C’est une nouvelle encourageante mais comme l’a dit tout à l’heure une médecin : "On va vite sur la vaccination, mais il faut aller jusqu'au bout. Sinon tout le travail sera foutu en l’air".

Vigilance face au relâchement

Car ces bonnes nouvelles aux États-Unis s’accompagnent de relâchements parfois qualifiés de relâchements coupables. On en a parlé la semaine dernière, beaucoup d’États américains assouplissent les règles. Beaucoup trop vite selon le gouvernement fédéral. On a même vu des manifestations anti-masque. Des gens qui brûlaient leur masque en public. Parfois ils demandaient à leurs enfants de le faire. Une façon de défier Washington et de clamer que ces mesures étaient liberticides.

Autre inquiétude du moment, les fameux "Spring break". Ces rassemblements de jeunes étudiants, surtout en Floride, pour faire la fête. On commence à voir des images de foule. Alors, il ne s’agit pas de les blâmer, c’est dur pour tout le monde, mais ça risque de gêner la politique sanitaire.

Le relâchement total n’est pas pour tout de suite, car il y a toujours des incertitudes, notamment sur la durée de la protection vaccinale. Tout le monde, tous les pays tâtonnent en ce moment, mais ces recommandations pour les personnes vaccinées sont à placer dans la catégorie des bonnes nouvelles. Et en ce moment il ne faut pas s’en priver.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/