2 min de lecture Épidémie

Coronavirus au Royaume-Uni : discours de la Reine, Johnson hospitalisé, où en est le pays ?

La reine Elizabeth II a encouragé dimanche 5 avril les Britanniques à faire front contre la pandémie meurtrière de coronavirus, les assurant de la victoire contre cette maladie qui a conduit à l'hospitalisation du Premier ministre Boris Johnson.

La reine Elizabeth II dimanche 5 avril
La reine Elizabeth II dimanche 5 avril Crédit : BUCKINGHAM PALACE / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

Boris Johnson continue de diriger le pays malgré son hospitalisation. Contaminé par le coronavirus, le Premier ministre britannique a fait savoir lundi 6 avril, à travers son équipe, qu'il "reste aux commandes" du Royaume-Uni. "Le Premier ministre a passé une nuit tranquille à l'hôpital St Thomas à Londres et son moral est bon. Il reste à l'hôpital en observation", a déclaré à la presse son porte-parole. 


Après avoir été diagnostiqué il y a dix jours, Boris Johnson, 55 ans, seul chef d'Etat ou de gouvernement d'une grande puissance à avoir été contaminé, a été hospitalisé dimanche soir pour subir de nouveaux examens, ont annoncé ses services, précisant qu'il s'agissait d'une "mesure de précaution". Selon le quotidien The Times, Boris Johnson a été conduit à l'hôpital St Thomas à Londres, proche de Westminster, et placé sous oxygène.

Bien que ces nouvelles se veulent rassurantes, Downing Street se retrouve toutefois sans capitaine au moment où la pandémie s'aggrave dramatiquement dans le pays. Le Covid-19 a déjà tué près de 5.000 personnes sur le sol britannique, dont un enfant de cinq ans. En outre, les bilans quotidiens se sont aggravés tout au long de la semaine dernière, dépassant pendant le week-end ceux de l'Italie.

Le gouvernement critiqué pour sa réponse

En attendant le retour de Boris Johnson, c'est le ministre des Affaires étrangères, Dominic Raab, qui l'a remplacé lundi pour présider la réunion quotidienne consacrée au Covid-19. Si Boris Johnson était par la suite trop malade pour exercer ses fonctions de chef du gouvernement, Dominic Raab les assumerait.

Critiqué pour avoir tardé à prendre la mesure de la situation, le gouvernement s'efforce de muscler sa réponse, bâtissant en catastrophe des hôpitaux de campagne pour soulager un système de santé débordé, promettant de décupler les tests qui manquent cruellement et débloquant des sommes gigantesques pour répondre au marasme économique et social.

"Nous vaincrons"

À lire aussi
Un homme se fait tester à Bordeaux via le système de drive coronavirus
Les infos de 18h - Coronavirus : un test de dépistage salivaire "fiable" bientôt disponible

Face à l'ampleur de la crise, la reine Elizabeth II a prononcé dimanche soir une adresse extraordinaire aux Britanniques, pour la quatrième fois en 68 ans de règne, pour les inciter à la résilience collective et leur insuffler un message d'espoir. S'adressant directement à la population depuis le château de Windsor la souveraine a fait allusion à la Seconde Guerre mondiale pour les inciter à faire preuve de résilience face à la maladie. 

"Ceux qui nous succéderont diront que les Britanniques de cette génération étaient aussi forts que les autres", et que "les qualités d'autodiscipline, de détermination bienveillante et de camaraderie caractérisent toujours ce pays", a-t-elle indiqué. La monarque, qui a servi comme mécanicienne durant la guerre, a laissé entrevoir une lumière au bout du tunnel. "Nous vaincrons - et cette victoire sera celle de chacun d'entre nous", a-t-elle assuré. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Grande-Bretagne Royaume-Uni
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants