1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Corée du Nord : qui pourrait succéder à Kim Jong-un en cas d'accident ?
2 min de lecture

Corée du Nord : qui pourrait succéder à Kim Jong-un en cas d'accident ?

En place depuis plus de 10 ans à la tête de la Corée du Nord, Kim Jong-Un continue de diriger le pays le plus fermé du monde. Mais qu'arriverait-il si le dictateur venait à mourir prématurément ? Qui pourrait lui succéder ?

Le dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, le 19 janvier 2022
Le dictateur nord-coréen Kim Jong-Un, le 19 janvier 2022
Crédit : AFP PHOTO/KCNA VIA KNS
L'INTÉGRALE - Kim Jong-Un : Fan de Walt Disney, de Jean-Claude Van Damme et de la bombe atomique
00:39:37
RÉCIT - Kim Jong-Un : le jour où le dictateur prend la tête de la Corée du Nord
00:02:56
Thibaud Chaboche & Bastien Robin

Il est, depuis la mort de son père, le "dirigeant suprême" et désigné du pays le plus fermé au monde : la Corée du Nord. Le 28 décembre 2011, le jour des funérailles de Kim Jong-Il, foudroyé d'une attaque cardiaque quelques jours plus tôt, le monde entier découvre Kim Jong-Un, son fils, la main posée sur le corbillard. Il n'a alors que 27 ans, mais devient d'ores et déjà le plus jeune chef d'Etat du monde

Aujourd'hui âgé de 38 ans, Kim Jong-Un dirige depuis plus de 10 ans la Corée du Nord d'une main ferme. Propagande dès le plus jeune âge, défilés militaires outranciers, informations extérieures cachées ou filtrées au maximum... La Corée du Nord vit repliée sur elle-même, n'ayant que pour seul guide leur chef suprême. Un homme que la population doit respecter, aduler... Un véritable culte de la personnalité. Mais comme l'accident survenu à son père en 2011, qu'adviendrait-il de la succession du pays si Kim Jong-Un venait à mourir brutalement ? 

Si la dynastie familiale reste bien entendue privilégiée dans le pays, la personne en charge de sa succession ne semble pas encore bien décidée et le mystère plane toujours. "Il y a une véritable incertitude sur ce qu'il se passerait s'il y avait un accident demain", affirme Antoine Bondaz, directeur de programme Corée à la Fondation pour la recherche stratégique, et invité de Flavie Flament dans Jour J ce 26 avril.

Sa sœur, ou ses enfants cachés pour lui succéder ?

"Certains affirment que Kim Yo-Jong, sa petite sœur, pourrait prendre la succession. Elle est directrice du pôle en charge de la propagande du régime. Si on suit un régime purement dynastique, elle pourrait potentiellement prendre la relève, continue-t-il sur RTL. Mais c'est une femme, elle est extrêmement jeune et n'a jamais été présentée comme la successeur de son frère".

À écouter aussi

Autre possibilité alors, l'un de ses enfants. Mais à l'heure actuelle, personne ne connaît les identités de ces derniers, leur nombre exact et encore moins leurs âges. "Des services de renseignement évoquent jusqu'à 3 enfants. (...) Ce qui est sûr, c'est que le régime veut les protéger, et espère que ses enfants puissent être plus âgés s'il arrive quelque chose à Kim Jong-Un, poursuit Antoine Bondaz.

Pour autant, si la succession du leader Nord-Coréen reste floue, la politique du pays, elle, ne semble être amenée à évoluer. A l’occasion d’un nouveau défilé militaire tenu à Pyongyang il y a quelques jours, Kim Jong-Un annonce vouloir "renforcer" l'arsenal nucléaire du pays, "en vue d’un contexte politique et militaire turbulent et des différentes crises à venir".

L'équipe de l'émission vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/