2 min de lecture Brexit

Les infos de 6h - Brexit : une soixantaine de douaniers de Calais vont être mutés

Depuis 2018, 600 douaniers ont été recrutés en France dont 200 pour Calais et Dunkerque, en prévision du Brexit. Mais à quelques jours de l'échéance, une soixantaine de douaniers ont reçu une proposition de mutation en Île-de-France. Ils ont une semaine pour se décider.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h - Brexit : une soixantaine de douaniers de Calais vont être mutés Crédit Image : JUSTIN TALLIS / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Franck Antson - correspondant RTL dans le Nord
Franck Antson édité par Venantia Petillault

C'est la dernière fois que le Royaume-Uni se réveille en Europe. Ce fut souvent compliqué, parfois tumultueux, à l'image de ce divorce qui aura traîné en longueur. Mais c'est terminé, le Royaume-Uni quitte l'Union européenne ce vendredi 31 janvier à minuit. Le flou est présent outre-Manche mais aussi à Calais, où on appréhende forcément ce changement.

Depuis plusieurs mois, Calais s'est préparé à cette échéance du Brexit avec la crainte de voir des embouteillages monstres. Finalement, la ville a encore un peu de répit selon Jean-Marc Puissesseau, président du port : "En tant que Calaisien français, ça me fait quelque chose. Je suis très triste que la Grande-Bretagne devienne un pays tiers alors que c'est à 35km. Mais au port, ce qui est important, c'est la fluidité des flux. Nous étions prêts début mars 2019, après 6 millions d'investissements. Ça ne servira pas le 31 janvier mais cela servira."

Faute de nouvelles formalités, une soixantaine de douaniers recrutés sur le littoral ont déjà été réaffectés ailleurs, en région parisienne. Une mauvaise gestion que dénonce David Caron, délégué CDFT Douane : "Il y a des gens dont les conjoints ont démissionné pour les rejoindre sur Calais ou des gens qui ont scolarisé leurs enfants. La situation est dramatique : on leur donne une semaine pour se positionner sur un poste à Roissy ou Aulnay-sous-Bois... Il n'y a concrètement pas de Brexit aujourd'hui, on nous balade depuis deux ans. Il faut qu'ils se rendent compte que derrière cette décision politique, il y a des humains."

À écouter également dans ce journal

Retraites - La SNCF va verser des primes de 300 à 1.500 euros aux cheminots non-grévistes pour les remercier de leur "professionnalisme" et "implication" durant la grève.

À lire aussi
Emmanuel Macron à Angoulême, le 30 janvier 2020. union européenne
Brexit : Macron n’est "pas sûr qu'on aura un accord global d'ici la fin année"

Santé - Après les États-Unis et le Japon, les Européens évacuent à leur tour leurs ressortissants de Wuhan. Un 6e cas de contamination a été confirmé jeudi 30 janvier : il s'agit d'un médecin libéral.

Politique - Le Premier ministre, Édouard Philippe, a annoncé ce vendredi 31 janvier qu'il serait candidat tête de liste aux élections municipales au Havre au mois de mars. Même s'il est élu, il souhaiterait rester à Matignon.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Brexit Calais Royaume-Uni
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants