2 min de lecture Entreprises

Brexit : Paris, ville prisée par les entreprises britanniques

Paris est dans le trio de tête des villes européennes les plus prisées par les entreprises britanniques qui souhaitent quitter le Royaume-Uni en raison du Brexit, désormais imminent. 136 sociétés anglaises ont déjà décidé de s'y installer.

L'Eco and You - Martial You L'éco and You Martial You iTunes RSS
>
Brexit : Paris, ville prisée par les entreprises britanniques Crédit Image : ALAIN JOCARD / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Benoît Collet

Conséquence du Brexit, 136 entreprises britanniques ont traversé la Manche pour s'installer en France. Cela représenterait 5.500 emplois en Île-de-France, selon les chiffres de Choose Paris region, le guichet unique ouvert par l'État, la Région et la Ville de Paris. Cela représente 3.500 postes dans la finance et 1.900 dans les services, les technologies de l'informatique et l'industrie.

C'est donc bien le secteur de la banque et de l'assurance qui a décidé de faire migrer ses services en priorité. Pourquoi ? Après le Brexit, il sera bien plus difficile et coûteux pour les entreprises de gérer leurs flux financiers en dehors de l'Union européenne depuis les Royaume-Uni.

Le nombre de rapatriements de sociétés en France devrait encore augmenter. Total a annoncé qu'il allait déménager sa direction financière à Paris. Même chose pour de nombreuses grandes banques américaines.

Paris, troisième ville préférée des sociétés britanniques

Paris sort pour l'instant comme la grande gagnante des capitales financières européennes, devant les deux autres grandes places boursières que sont Francfort et Amsterdam. Au classement général, la capitale arrive troisième, derrière Dublin et Luxembourg, qui sont des villes dont l'économie repose sur la finance et une fiscalité accommodante. 

À lire aussi
Le siège d'Alstom à Belfort industrie
Alstom rachète Bombardier Transport pour environ 6 milliards d'euros

Étape suivante : attirer les services de recherche et de développement des grandes entreprises. Pour cela, la France a deux atouts reconnus dans le monde : la qualité de ses ingénieurs et le crédit impôt recherche. La Région espère notamment attirer deux divisions des laboratoires européens Copernicus, soit 250 personnes spécialisées dans l'étude du climat.

Le 30 janvier, la Région et le Département de l'Essonne vont lancer une grande campagne de publicité pour inciter les grands groupes à s'installer sur le plateau de Saclay où est déjà basé le campus de Polytechnique et celui de Centrale Supelec.

Le plus

144,6 milliards d'euros ont été collectés sur les contrats d'assurances-vie en 2019, du jamais vu depuis 20 ans, alors que les taux rapportent moins qu'avant

La note

15/20 à Boeing. Malgré une année noire en 2019, l'avionneur a réussi le vol d'essai du 777-X, son gros porteur pouvant transporter jusqu'à 477 passagers. Il s'agit du plus gros appareil en vol depuis l'A380.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Entreprises Paris Brexit
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants