2 min de lecture Péages

Autoroutes : la réduction de 30%, "une façon de faire passer la pilule", dit Lenglet

ÉDITO - Les sociétés autoroutières ont annoncé jeudi 17 janvier une réduction de 30% pour les automobilistes qui font au moins dix allers-retours par mois.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet
>
Autoroutes : la réduction, "une façon de faire passer la pilule", dit Lenglet Crédit Image : ALLILI MOURAD/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Thomas Pierre

Les sociétés d’autoroutes vont proposer un système d’abonnement qui attribuera aux automobilistes une réduction de 30% sur le péage à partir de 10 aller-retours par mois, à compter de février. C’est une façon de faire passer la pilule de l’augmentation des tarifs autoroutiers, qui doit être de 1,8% à 1,9% à partir de cette date, alors que ces entreprises sont déjà très rentables. 

Les sociétés autoroutières se conforment ainsi à la demande du gouvernement, de la ministre des Transports, Elisabeth Borne, qui leur avait demandé un "geste", et d’Emmanuel Macron, qui avait pointé les "superprofits" des concessionnaires d’autoroutes. Cette intervention du gouvernement est-elle si gênante ? 

"Le président décide de tout, les prix et les salaires"

François Lenglet observe que les interventions du chef de l’État dans l’économie sont de plus en plus fréquentes, en particulier sur le prix des biens et des services. Les péages d’autoroutes, donc. Le tarif des mutuelles, à la fin de l’année dernière, qui avait été jugé trop élevé. Le prix des contrôles techniques, celui de l’électricité et du gaz, bloqué pour cause de "gilets jaunes", le prix des frais bancaires, fixés là encore après une réunion entre les banquiers et le président, à l’Élysée... 

À lire aussi
Embouteillage sur l'A43, entre Chambéry et Albertville, le 16 février 2013. (archives) autoroute
Les actualités de 6h - Péages : les baisses ciblées entrent en vigueur

Et ce n’est pas tout, le président décide aussi des salaires dans son bon royaume de France, avec la hausse de la prime d’activité qui va compléter les faibles rémunérations, avec encore la prime défiscalisée, suggérée avec beaucoup d’insistance par Macron aux patrons pour augmenter les salariés. C’est bien simple, le président décide de tout, les prix et les salaires.

Et le pouvoir d'achat des Français ?

Si vous faites vos courses ce week-end et que vous trouvez le paquet de nouilles un peu cher, une seule adresse, il faut téléphoner à l’Élysée et demander le président. Plus sérieusement, c’est étonnant qu’un candidat qui se revendique du libéralisme, fût-il tempéré, se soit à ce point transformé en président étatiste, interventionniste dans la vie économique et la fixation de prix qui relèvent normalement du marché. 

C’est un contre-pied total. La bonne façon d'augmenter le pouvoir d'achat des Français, ça serait de baisser les impôts, pas de bloquer les prix. De baisser les impôts et d'augmenter la croissance, pour que l'emploi et les salaires progressent.

Y-a-t-il des risques à bloquer les prix ?

Quand on limite la rémunération du producteur, il se venge, et réduit la qualité du bien ou du service. On a vu ça en union soviétique pendant longtemps, et dans toutes les économies socialistes. Et chez nous on peut le voir aussi dans certains secteurs de la santé par exemple, la mise en place d'un panier de soins dentaires à tarif réglementé va immanquablement se traduire par une baisse de la qualité. 

Ou alors, le producteur peut aussi réduire les quantités, et provoquer une pénurie. C'est ce qu'on observe quand on bloque par exemple les loyers : il n'y a plus d'appartements disponibles à la location, parce que les propriétaires estiment que ce n'est pas intéressant. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Péages Autoroute Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796264598
Autoroutes : la réduction de 30%, "une façon de faire passer la pilule", dit Lenglet
Autoroutes : la réduction de 30%, "une façon de faire passer la pilule", dit Lenglet
ÉDITO - Les sociétés autoroutières ont annoncé jeudi 17 janvier une réduction de 30% pour les automobilistes qui font au moins dix allers-retours par mois.
https://www.rtl.fr/actu/international/autoroutes-la-reduction-de-30-une-facon-de-faire-passer-la-pilule-dit-lenglet-7796264598
2019-01-18 11:06:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XTqd74qN-k8ehu52vHiBwg/330v220-2/online/image/2016/0919/7784919714_autoroutes-peage.jpg