2 min de lecture Alimentation

Le mystère de la cocaïne retrouvée dans des crevettes anglaises

Des traces de cocaïne ont été retrouvées dans des crevettes d'eau douce anglaises, selon une étude. Les scientifiques ne comprennent pas comment un tel événement a pu se produire.

Une usine de crevettes (illustration)
Une usine de crevettes (illustration) Crédit : ROBERTO SCHMIDT / AFP
cassandre
Cassandre Jeannin Journaliste

Des traces de cocaïne et de kétamine, un puissant psychotrope anesthésique, ont été retrouvées dans des crevettes d'eau douce du Suffolk, un comté rural de l'Est de l'Angleterre, révèle une étude publiée mercredi 1er mai. Les scientifiques ne comprennent pas ce qui a pu se passer.

Publiée dans la revue scientifique Environment International et menée par deux universités anglaises, l'étude visait au départ à déterminer le niveau d'exposition de la faune sauvage à divers "micro-polluants", des polluants toxiques à très faibles concentrations, tels que les résidus de médicaments ou de produits cosmétiques. 

Pour ce faire, les chercheurs ont effectué en juillet 2018 des prélèvements sur 15 sites couvrant 5 rivières du Suffolk. "Étonnamment, de la cocaïne a été retrouvée dans tous les échantillons testés", indique l'étude. "D'autres drogues illicites comme la kétamine mais aussi des pesticides (illégaux) et des produits pharmaceutiques, étaient également très répandus dans les crevettes collectées", ajoute-t-elle. 

Bien que faibles, les niveaux de concentration de ces différentes substances n'en constituent pas moins un motif "d'inquiétude" pour l'environnement, et une menace pour la faune, met en garde le Docteur Thomas Miller. L'impact de ce type de pollution chimique sur "la faune sauvage doit être davantage pris en compte au Royaume-Uni", précise le professeur Nic Bury, de l'université du Suffolk.

Un mystère irrésolu pour l'heure

À lire aussi
De la viande et des saucisses au barbecue (illustration) été
Barbecue : 4 anecdotes pour pouvoir briller lors des soirées d'été

Ce qui est surprenant, c'est que la zone géographique où les crevettes ont été pêchées semblait à l'abri de ce genre de déconvenue. "On pourrait s'attendre à ce qu'il en soit ainsi dans les zones urbaines comme Londres mais pas dans les zones plus petites et plus rurales", souligne dans un communiqué le docteur Leon Barron, à l'origine de cette découverte. 

Les scientifiques pensent que les substances ont été introduites dans les crevettes après une fuite éventuelle ou un débordement d'eau dans les égouts. Mais aucune certitude. D'autant plus que les pesticides découverts sont interdits au Royaume-Uni. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Pêche Industrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants