1 min de lecture Animaux

Lot : des chevreuils "ivres" repérés par des habitants

Des chevreuils titubants ont été aperçus sur des routes, dans des champs et même des jardins. Et ce phénomène a une explication scientifique.

Un chevreuil dans un parc d'Hanovre, le 22 octobre 2013. (archives)
Un chevreuil dans un parc d'Hanovre, le 22 octobre 2013. (archives) Crédit : AFP PHOTO / DPA / CHRISTOPH SCHMIDT

Des chevreuils slalomant, paraissant complètement désorientés ont fait leur apparition dans le département du Lot ces derniers jours. Et le phénomène n'a rien de rare ! Comme l'explique La Dépêche du Midi, à l'arrivée du printemps, ces cervidés "ivres" sont régulièrement aperçus par des habitants, que ce soit au bord des routes, dans des champs, des vignes et même des jardins de particuliers. 

Une explication très rationnelle est pourtant à l'origine de ce qui aurait pu apparaître comme un mystère. Nos confrères expliquent ainsi qu'au printemps, les chevreuils sont friands de petits bourgeons remplis d'une sève contenant des substances alcaloïdes (substance organique le plus souvent d'origine végétale douée de propriétés physiologiques remarquables toxiques ou thérapeutiques, ndlr). 

Mais une fois ingérée, cette substance fermente dans l'estomac de ce ruminant, provoquant une perte de repères de l'animal pouvant laisser penser à un état d'ébriété. "L'animal désorienté ne perçoit plus le danger. Il se déplace dans des zones urbaines inhabituelles", a expliqué à La Dépêche Serge Gay, vice-président de la Fédération des chasseurs du Lot. 

Un chevreuil désorienté vu dans les rues de Toulouse

D'ailleurs, un chevreuil a été aperçu ce mardi 30 avril en train de "divaguer" dans les rues de Toulouse, comme l'indique France 3 Occitanie. Le jeune animal, visiblement apeuré, a été heurté par une voiture en centre-ville mais s'est immédiatement enfui. Les pompiers étaient toujours à sa recherche en fin de matinée.

À lire aussi
En Australie, les attaques de kangourou contre les humais sont fréquentes Thomas Hugues
Les animaux des villes !

Un conseil aux automobilistes de la région : restez très vigilants, car les chocs avec les chevreuils peuvent s'avérer dangereux et très coûteux, "jusqu'à 2.000 euros parfois plus", précisait un carrossier lotois.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Occitanie Lot
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants