2 min de lecture Changement climatique

Planter des arbres, une solution pour lutter contre le réchauffement climatique

Un rapport remis jeudi au ministre de l’Agriculture préconise de planter 70 millions d’arbres par an pendant 30 ans. Objectif : reconstituer les forêts sinistrées et capter massivement du carbone pour lutter contre le réchauffement climatique.

Forêt (illustration)
Forêt (illustration) Crédit : Tiphaine de Rocquigny
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Le rapport qui doit proposer des solutions au gouvernement pour préserver la forêt française des impacts du réchauffement climatique est sans appel. Pour reconstituer les peuplements, il faudrait planter "70 millions d'arbres par an pendant 30 ans, soit un arbre par habitant". Pour rappel, en France, on compte près de 17 millions d'hectares de forêts, soit environ un tiers de la métropole.

Une mission qui permettra de "reconstituer massivement les forêts sinistrées" mais aussi d’”anticiper, enrichir et adapter à l'aune de nos connaissances les peuplements vulnérables au changement climatique". Autres objectifs : absorber du carbone et préserver la biodiversité. 

Pour ce faire, un fond doté de 300 millions d’euros par an sur 30 ans doit être créé, d’après ce rapport remis, jeudi 17 septembre, par la députée du Nord Anne-Laure Cattelot (LREM) au ministre de l'Agriculture Julien Denormandie. 

Reconstituer la biodiversité et capter du CO2

En France, 360.000 hectares sont concernés par la reconstitution de peuplements (ensembles d'espèces végétales qui vivent dans un même milieu biogéographique). Pourquoi ? Ceux-ci ont été sinistrés par la sécheresse et les maladies provoquées par ce phénomène, comme la chalarose, un champignon qui touche les frênes du Pas-de-Calais. 

À lire aussi
Barbara Pompili, le 16 septembre 2020 écologie
Pollution : qu'est-ce que le "délit d'écocide" que va créer le gouvernement ?

Il convient de rappeler que la reconstitution des forêts reste essentielle pour lutter contre la hausse des températures et pour préserver la biodiversité. En raison de la pollution, l’atmosphère se retrouve saturée de carbone, principalement sous forme de CO2. Or, les arbres sont de précieux alliés pour capter massivement cette substance. 

"Non seulement les forêts absorbent du CO2 pour le stocker dans le bois, mais elles protègent également la ressource en eau, la biodiversité et améliorent la qualité de l’air”, explique la greentech WeNow sur son site web. D’après l’accord de Paris de 2015, planter massivement des forêts ou "puits de carbone" permettrait ainsi de limiter la hausse des températures à 1,5 degré "par rapport à l’ère préindustrielle", détaille le Monde

Un coût de 8,8 milliards d’euros

Au total, la France nécessite "8,8 milliards d'euros sur 30 ans, soit en moyenne 300 millions d'euros par an", conclut le rapport rédigé en collaboration avec un expert du ministère de l'Agriculture et un expert du ministère de la Transition écologique. 

Une mission essentielle, juge la députée du Nord Anne-Laure Cattelot : "si on se retrouve avec un accroissement des besoins de ressources en bois dans la construction et d'un autre côté un dépérissement qui accélère la perte de la ressource bois et de ce super puits de carbone, on se retrouve le bec dans l'eau, c'est pour ça qu'il faut investir dans la forêt".

Dans le cadre du plan de relance de l’économie, le ministre de l'Agriculture a récemment annoncé une enveloppe de 150 millions d’euros dédiés au reboisement. Une mesure saluée par la députée du Nord. "C'est déjà un très beau montant, il va falloir lancer un dispositif et que les forestiers s'en emparent", a-t-elle estimé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Changement climatique Environnement Écologie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants