3 min de lecture

Emballages : les consommateurs gagnent une première bataille contre les cartons "vides"

Épinglé par Foodwatch, des enseignes de grande distribution ont cédé devant la pression des consommateurs afin de limiter les emballages dits "vides".

ecologie La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Emballages : les consommateurs gagnent une première bataille contre les cartons "vides" Crédit Image : DENIS CHARLET / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Ryad Ouslimani

L'ONG Foodwatch a lancé une pétition contre les emballages "vides", quand le produit acheté n’est pas aussi rempli qu’indiqué. Une action initiée par des consommateurs, signe que la mobilisation citoyenne, ça marche. Ça marche et même très bien. Foodwatch, ONG de défense des consommateurs, recevait depuis longtemps des remarques de consommateurs se plaignant d’être victimes du phénomène dit de l’emballage vide. 

On l’a tous expérimenté. On achète, par exemple, des pâtes et on se rend compte une fois ouvert que le paquet est à moitié rempli. Trois hypothèses s’offrent à nous. Soit on s’est fait avoir, soit c’est un hasard (un problème à l’usine), soit c’est un phénomène surnaturel de disparition de pâtes spontanées. 

Après enquête, Foodwatch s’est rendu compte que c’était une habitude pour certaines marques. Par exemple un pot de basilic, à 30% rempli, le vide étant caché par une étiquette où il est marqué en gros "Herbes basilic". Et les céréales, c’est un vide intersidéral dans le paquet, quand au sachet de thé, il y a souvent plus de sachet que de thé. 

Et quand je vous disais que ça marche, aussitôt la pétition lancée Carrefour, Monoprix et Léa Nature, ont promis fin de semaine dernière de faire des efforts et afficher le prix juste. Se mobiliser, ça permet de faire des économies.

Le bio n'est pas plus vertueux

Foodwatch a également regardé de près les produits bio. Et là on entre dans l’absurde. Les produits bio sont censés offrir une offre plus responsable aux consommateurs. Hors selon cette enquête ce n’est pas vraiment ça. Notamment les steaks de soja ou des produits à base de quinoa, souvent plus cher que la moyenne, peuvent représenter 60% de vide. 

Étonnant de se dire bio et de proposer un carton d’emballage qui va encore plus polluer la planète. En 2018, 5 millions de tonnes d’emballages ménagers ont été mises sur le marché, en France. Un volume en hausse de 0,7 % sur un an selon l’Ademe.

Dans ces domaines, les citoyens vont plus vite que les politiques. La mobilisation citoyenne fait ses preuves. À Europiaciity, centre commercial géant, ce sont des associations qui ont poussé des élus à se mobiliser, même choses sur les produits phytosanitaires. 

Ensuite prudence, on le voit avec la convention citoyenne. 143 sur 146 mesures ont été approuvées par le chef de l’État, combien seront vraiment mises en place ? Souvent la politique est également touchée par le phénomène de sachet vide, au niveau promesses, c’est toujours décevant après les élections.

Le plus : l'environnement, un critère pour un achat immobilier

Les Français sont très attentifs à l’environnement lors d’un achat d’appartement. C’est une étude réalisée par le réseau immobilier l’Adresse, avant le confinement. Pour 85% des personnes interrogées l’environnement est le deuxième critère le plus important après le prix ou la localisation. 

Ça serait dommage d’acheter une passoire thermique et de se chauffer en brûlant ses meubles. 17% des logements seraient très énergivores mais chose étonnante, les dispositifs de rénovation et d’aide sont encore peu connus du grand public.

La note : 15/20 à l'armée française

L’armée française s’engage à réduire sa consommation d’énergie. Plus gros consommateur énergétique de l'État français, le ministère des Armées a utilisé 835.000 m3 de produits pétroliers en 2019, soit une facture de près de 670 millions d'euros notamment pour alimenter, avions, bateaux, véhicules. 

La ministre des Armées s’est engagée vendredi 25 septembre à réduire la dépendance de la "Grande muette" aux énergies fossiles, notamment en réduisant le nombre de chaudières, en mettant en place des véhicules hybrides... Y aura-t-il un jour des mitraillettes avec balles qui plantent des arbres ? L’avenir sera vert… kaki.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants