3 min de lecture Animaux

Deux-Sèvres : nouvelle vidéo L214, les chasseurs dénoncent des images manipulées

L'association L214 a révélé une nouvelle vidéo choc où sont dénoncées les conditions d'élevage des faisans et perdrix destinés à la chasse.

Un fusil de chasse rempli de munitions (illustration).
Un fusil de chasse rempli de munitions (illustration). Crédit : Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Maeliss Innocenti

L'association L214 a publié une nouvelle vidéo de maltraitance animale, concernant cette fois le gibier pour la chasse. Des images qui font parler alors que la tension est forte entre chasseurs et écologistes.

Des images une nouvelle fois très dures où des faisans et des perdrix se débattent dans des cages exiguës. Impossible de déployer leurs ailes, les oiseaux sont équipés de couvre-becs pour éviter les agressions. Il s’agit d’un élevage situé à Missé dans les Deux-Sèvres, appartenant au géant de l’industrie des élevages pour la chasse Gibovendée. Des animaux relâchés pour une chasse méconnue du grand public, sans aucune notion de régulation puisque ces animaux sont nés en cages.

Selon l’association, neuf faisans sur dix tués à la chasse proviendraient d’élevage. En 2018, l’association pour la protection des animaux sauvages, l’ASPAS, a mené une large enquête et en a conclu qu'un animal sur quatre tué à la chasse proviendrait d’élevage. Selon un fact checking de la chaîne LCI ce serait plutôt un sur cinq.

Outre les chiffres, c’est une nouvelle fois les conditions d’élevage qui interpellent et le malaise que l’on ressent avant de cliquer sur la vidéo.

Les producteurs de gibiers de chasse en colère

À lire aussi
Un chien de la race des American Staffordshire Terrier maltraitance
Pyrénées-Orientales : à qui appartiennent les chiennes staff retrouvées mortes ?

Cette vidéo -qui sort au moment de l'ouverture de la chasse- intervient dans un contexte particulier après tout cette affaire autour de la chasse à la glu, de la violence verbale et même cette vidéo qui a beaucoup tourné d’un cerf blessé, exténué, sortant de la forêt traqué par une chasse à courre qui a trouvé refuge à Compiègne.

Le bien-être animal sensibilise de plus en plus de Français et le référendum pour la cause animale donne chaud aux éleveurs et aux chasseurs. On sent que c’est une question qui anime la société et désormais présente dans les débats politiques. À la prochaine présidentielle on parlera des animaux, c'est certain, puisque c’est désormais un vrai sujet de société.

Et comme dans chaque sujet de société, on assiste à une guerre sur le plan de la communication. D’un côté L214 et ses méthodes radicales avec des images marquantes de ces milliers de petites cages grises dans lesquels tentent de survivre des animaux et de l’autre, le syndicat national des producteurs de gibiers de chasse. Ils n’ont pas la même vision. Ces derniers parlent d’images manipulées, disent qu’il s’agit d’élevages participant également au repeuplement. Dans quelle proportion ? On ne sait pas vraiment. Un animal élevé en cage a le plus grand mal à s’adapter ensuite à un milieu sauvage. On risque d'en entendre encore parler.

Le plus : fin de la vente des voitures à essence en Californie dès 2035

Un décret a été voté pour une action concrète contre le réchauffement climatique. À partir de 2035, la totalité des voitures vendues dans cet État roulera à l’électrique ou à l’hydrogène et pourrait faire baisser de 35% les émission de gaz à effet de serre. Une mesure symbole qui arrive en pleine campagne présidentielle. Depuis son élection, Donald Trump dénonce l’attitude écolo des élus californiens. À l’approche du vote, la tension s’accentue.

La note : 16/20 pour Ikea et ses panneaux solaires

Depuis cette semaine entre une étagère Billy ou une chaise Heriksdal, pourquoi pas un panneau solaire ? En fait c’est un service d’installation de panneau solaire mais la marque suédoise mise sur le business vert. Coût du produit, 7.000 euros. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Animaux Chasse Vidéo
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants