1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Travaux : elle paie 6.500 euros un artisan, il encaisse l'argent et disparaît
1 min de lecture

Travaux : elle paie 6.500 euros un artisan, il encaisse l'argent et disparaît

Eva a versé 6.500 euros d’acompte pour faire construire une clôture et un portail, début mars. Elle est passée par une plateforme bien connue. Depuis l’artisan repousse sans cesse. Il n’aurait même pas déposé un dossier d’aménagement extérieur en mairie !

Julien Courbet
Julien Courbet
Crédit : RTL
Elle investit 6.500 euros pour la pose d'une clôture extérieure qui n'arrive pas
01:25:00
Julien Courbet - édité par Thibaud Chaboche

Eva, en 2019, emménage avec sa famille dans la maison qu'ils viennent de faire construire. Mais, pour permettre à ses enfants de profiter du jardin en toute sécurité, Eva doit impérativement faire installer une clôture et un portail. Dans cette optique, elle dépose une annonce sur une plateforme en ligne dédiée aux travaux. 

Trois entreprises lui répondent. Mise en confiance par le discours de l’une d’entre elles, Eva accepte un devis en février 2020, règle 6.500 euros d’acompte sur un total de 13.000 euros (revu plus tard à 9.500 euros). Survient le confinement. Comme tout est repoussé, elle se contente de rappeler l’entreprise seulement le 13 mai dernier. 

Mais a chacun de ses appels, l’artisan se veut étrangement fuyant. Pire, la mairie lui apprend que son dossier n’a même pas été déposé. L’homme promet à Eva de s’en occuper rapidement. Pourtant, le 3 août, rebelote, rien n’est encore déposé ! Cette fois, c’en est trop. Elle met l'artisan en demeure de trouver une solution ou de la rembourser. Son interlocuteur ne lui répond pas directement. Mais quand elle arrive à le piéger avec un numéro qu’il ne connaît pas, il continue de lui promettre une intervention rapide avant de vite raccrocher.

Tant que le terrain n’est pas clôturé, ses enfants ne pourront pas accéder en toute sécurité au jardin. Eva n'a pas non plus les moyens d’engager un autre entrepreneur. Elle a appelé Julien Courbet dans "Ça peut vous arriver" pour que l'artisan vienne réaliser les travaux sans plus attendre. À défaut, qu’il accepte une résolution de la vente et rembourse les 6.500 euros versés. 

À lire aussi

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/