1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. La SNCF lui a envoyé 730 euros d'amende par erreur et finit par annuler le dossier
2 min de lecture

La SNCF lui a envoyé 730 euros d'amende par erreur et finit par annuler le dossier

Après son retour de vacances, Julien a vécu une histoire de fou. La SNCF lui réclamait le paiement de 4 amendes… Alors qu’il n’a jamais pris le train aux dates indiquées ! Un problème que la compagnie a fini par résoudre.

Des trains SNCF (illustration)
Des trains SNCF (illustration)
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
La SNCF lui réclamait 730 euros d'amende alors qu'il n'avait pas pris le train
02:05:29
Thibaud Chaboche

En rentrant de vacances fin août, Julien découvre dans sa boîte aux lettres un courrier de "rappel" d’une société dont il n'a jamais entendu parler. Courrier dans lequel on lui demande de régler, au plus vite, la somme de 730 euros

Il se renseigne et découvre que cette société n’est autre que "le service de recouvrement du transport public ferroviaire". Par téléphone quelques jours plus tard, ce service lui explique que Julien a été verbalisé, par quatre fois, dans des trains en juin dernier et qu'il doit donc à la SNCF la somme de 730 euros. 

Abasourdi, Julien explique qu'il n'a jamais voyagé dans ces trains aux dates indiquées. On lui conseille alors de porter plainte, pour "usurpation d’identité" et de constituer un dossier de contestation, ce que Julien fait immédiatement. Dans son dossier, il fournit : une attestation de présence, signée par le Principal du collège dans lequel il travaille ; une copie de son emploi du temps et il fournit même des photos, issues de son téléphone, prises à la même date que les infractions constatées par la SNCF, où on peut le voir avec ses élèves. 

La SNCF a finalement annulé les amendes

Julien fournit également, au cas où, la déclaration de perte qu'il a remplie en 2018, suite à la disparition de sa carte d’identité… Avec tout cela, il est sûr d’obtenir gain de cause. Mais, vendredi 1er octobre, stupeur : la SNCF lui répond par mail qu’elle maintient les amendes. 

À lire aussi

Selon le service contentieux, c’est bien sa carte d’identité actuelle qui a été présentée lors des infractions et donc tous les éléments qu'il présente aujourd’hui dans son dossier ne changent rien à l’affaire… Perdu, Julien appelle directement ce service. Mais à part lui conseiller de payer et de déposer à nouveau un dossier de contestation, celui-ci n’a pas grand-chose à lui dire

Julien refuse de débourser le moindre centime, mais ne sait plus vers qui se tourner. Si la SNCF n’entend pas ses arguments dans le mois qui vient, les 730 euros d’amende risquent d’être directement prélevés sur ses salaires. Mais avec l'aide de Julien Courbet, l'affaire s'est bien terminée. La SNCF a annoncé avoir réglé le soucis et classé l'affaire directement avec Julien.

Du lundi au vendredi, de 9h30 à 12h30, Julien Courbet fait respecter les droits de ceux qui sont en difficulté. Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission. Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/