1. Accueil
  2. Actu
  3. Economie et Consommation
  4. Qui sont "Les Invisibles" qui appellent à manifester le 19 juin prochain ?
3 min de lecture

Qui sont "Les Invisibles" qui appellent à manifester le 19 juin prochain ?

ÉDITO - Le 19 juin prochain, "les Invisibles" appellent à manifester du siège du MEDEF à l'hôtel Matignon. Qui sont-ils ?

Les manifestants de la CGT brandissent une banderole lors de la manifestation annuelle des travailleurs du 1er mai à Paris, le 1er mai 2021.
Les manifestants de la CGT brandissent une banderole lors de la manifestation annuelle des travailleurs du 1er mai à Paris, le 1er mai 2021.
Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Qui sont "Les Invisibles" qui appellent à manifester le 19 juin prochain ?
03:15
L'Eco and You - Martial You
Martial You
Journaliste

"Les Invisibles". Le 19 juin prochain, ce groupe appelle à manifester du siège du MEDEF à l'hôtel Matignon. Ce sont tous ceux qui sont menacés par un plan social dans les prochains mois... souvent des disparitions silencieuses. Au début du mois, le Ministère du Travail avait recensé 1.041 PSE (des plans de sauvegarde de l'emploi qui sont souvent des plans sociaux) et en tout, 112.669 postes menacés.
 
On trouve ces plans de réductions d'effectifs partout. Il y a 573 suppressions de postes chez le voyagiste TUI sur 904 et des annonces de réductions à SFR, Nocibé, Cargill... dans les magasins de jeux vidéo, mais il y aura aussi des postiers et des personnels soignants dans le cortège du 19.

Vous avez peut-être vu la série Lupin avec Omar Sy sur Netflix. Il dit, dans le premier épisode, "vous m'avez vu, mais vous ne m'avez pas regardé". "Invisibles", C'est le sentiment d'un grand nombre de Français... et ça alimente d'ailleurs la colère de certains "Gilets jaunes" ! Cette crainte du déclassement et surtout cette impression de pouvoir disparaître de la vie active sans que personne ne s'en rende compte.

Pourtant, le chômage n'a pas décollé et on a même moins de faillites que d'habitude. L'économie va se resynchroniser car on sait qu'on sort d'une période anormale... On a cryogénisé le marché du travail avec les aides de l'État. Les plans sociaux se déconfinent également et on redécouvre des groupes qui avaient des problèmes avant le Covid et dont la crise n'a fait qu'accélérer le déclin. 

Une vague de suppressions de postes

On savait que les agences de voyages étaient menacées par Internet, on savait que le streaming faisait courir un risque aux jeux vidéo physiques, que les hypermarchés étaient en perte de vitesse, que le secteur de l'habillement était à la peine. Tout cela réapparaît à la faveur de la sortie de crise.

À lire aussi

Là où c'est cruel, c'est que ces vagues de suppressions de postes vont sans doute concerner des héros du confinement, des salariés de la deuxième ligne qui avaient continué à travailler pendant que le monde s'arrêtait et qui ont peur aujourd'hui de disparaître sans un regard de la part de ceux qui les remerciaient, il y a un an.

Tous les syndicats sont contre la réforme de l'assurance-chômage

Martial You

Les manifestants vont demander la suppression de la réforme de l'assurance-chômage et l'interdiction des plans sociaux, mais est-ce possible ? Pour la réforme de l'assurance-chômage, tous les syndicats sont contre... Elle est reportée de mois en mois et ils vont peut-être obtenir un délai supplémentaire aujourd'hui puisque le Conseil d'État examine aujourd'hui un recours qui a été déposé par les principales organisations syndicales.

Pour l'interdiction des plans sociaux, non, c'est impossible à obtenir et ça n'est pas souhaitable. Il faut que l'économie puisse s'ajuster même si c'est cruel et il faut que certaines activités disparaissent car elles sont obsolètes. On ne trouve plus de loueurs de DVD aujourd'hui car les gens regardent les films sur leurs ordinateurs ou leurs télés connectées... Mais un ancien loueur de DVD est le grand gagnant du confinement puisqu'il s'agit de Netflix.

Il faut que les entreprises s'adaptent et les salariés aussi

Martial You

Il faut que les entreprises s'adaptent et les salariés aussi. Cette crise a sans doute permis ça grâce à l'activité partielle de longue durée qui a permis de garder des salariés dans l'entreprise sans les licencier de façon à faire appel à eux quand l'activité repart... Grâce à la validation des acquis de l'expérience inversée. 

C'est-à-dire qu'on part du savoir-faire d'un salarié qui va perdre son emploi pour lui trouver un autre poste, très différent mais qui fait appel à ses compétences acquises au fil du temps. On a des postes qui disparaissent mais on a aussi 400.000 emplois qui ne trouvent pas preneur. Ce serait bien qu'on arrive à faire se rencontrer ces deux mondes.

Le Plus : et de 3 dans l'affaire du DieselGate

Tout le monde est désormais mis en examen... Après Renault dont on parlait hier, il y a eu Volkswagen et PSA/FIAT qui sont maintenant dans le même groupe. Et j'aimerais donner un coup de chapeau à l'avocat Maître Karel Canoy qui se bat dans ce dossier depuis des années pour défendre environ 2.000 Français.

La Note : 15/20 à Facebook et Essilor-Luxottica

Curieux de voir ce que ça va donner... Facebook a annoncé qu'il allait lancer l'an prochain une montre connectée reliée à des lunettes de réalité augmentée pour lire ses messages Instagram sur ses lunettes. A voir !

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/