1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Les infos de 8h - L'UFC Que Choisir s'attaque aux minicrédits sur internet
2 min de lecture

Les infos de 8h - L'UFC Que Choisir s'attaque aux minicrédits sur internet

L'association porte plainte pour "pratique commerciale trompeuse" contre les structures proposant ces prêts de moins de 1000 euros.

Différentes sortes de cartes de crédit, cartes bleue, Visa et Mastercard (illustration)
Différentes sortes de cartes de crédit, cartes bleue, Visa et Mastercard (illustration)
Le journal RTL de 8h du 29 avril 2021
12:37
Le journal RTL de 8h du 29 avril 2021
12:37
Armelle Levy - édité par Florine Boukhelifa

"Le sucre que l'on mange à crédit est amer", dit le proverbe latin. L'association UFC Que Choisir a annoncé porter plainte pour "pratique commerciale trompeuse", contre ces offres de minicrédits qui pullulent en ce moment sur internet et comptent déjà 200.000 clients.

Des prêts d'un petit montant, inférieur à 1.000 euros, et de très court terme, à rembourser en moins de 3 mois. Le principe est simple : vous faites une demande de financement sur internet et en quelques clics, vous recevez un virement instantané de 100 euros ou 600 euros. Vous devrez ensuite le rembourser en un trimestre, ou en une seule fois, à la fin du mois. La première échéance de remboursement tombe généralement en même temps que le salaire, ce qui est censé le rendre moins dangereux qu'un crédit classique. 

En réalité, il s'agit d'un crédit comme les autres, mais avec des taux d'intérêts qui peuvent s'avérer exorbitants. Ils peuvent atteindre 128%, 136%, même 2.234%. Par exemple, vous prenez pour minicrédit à 100 euros, remboursable en un mois, vous payez 30 euros de frais. Ces taux sont donc bien supérieurs aux taux autorisés par la loi, de 21% pour un crédit. Pourtant, cela n'apparaît nul part : le chiffre est présenté en frais et non en taux, ce qui est trompeur pour le consommateur.

De plus, beaucoup de consommateurs se servent de cet argent facile à obtenir en un clic pour payer leurs frais d'incidents bancaires, tous les mois. Une méthode qui plombe encore plus leur dette.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Justice - Dans la Drôme, trois détenus qui devaient comparaître devant le tribunal sont libres et seront finalement jugés dans un mois. Aucune escorte policière n'était disponible pour les emmener à leur procès, en raison de l'épidémie.

Coronavirus - Pour retrouver une vie normale, un pass sanitaire verra le jour cet été. Les parlementaires doivent déterminer si les mariages entrent dans ce cadre, alors que de nombreux couples ont dû reporter l'événement à plusieurs reprises.

International - Nouveau record enregistré en Inde : 3.645 malades du coronavirus sont morts ces dernières 24 heures.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/