2 min de lecture Consommation

Gaz, chômage partiel, "Ma Prime Rénov'"... Ce qui change au 1er octobre

ÉCLAIRAGE - Plusieurs mesures sont attendues dès le 1er octobre, comme la hausse des tarifs du gaz, ou encore le nouveau dispositif du chômage partiel.

Gaz (illustration)
Gaz (illustration) Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien Journaliste

Le mois d'octobre apportera son lot de nouveautés, à commencer par la hausse des tarifs réglementés du gaz qui augmenteront de 4,7% en France dès le 1er octobre. "Au 1er octobre 2020, les tarifs réglementés hors taxe d'Engie augmentent de 4,7% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er septembre 2020", détaille la Commission de régulation de l'énergie (CRE) dans un communiqué. 

Cette augmentation atteint 1,2% "pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson", 2,6% "pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude". Enfin, la hausse est de 4,9% "pour les foyers qui se chauffent au gaz", précise le régulateur. Cette évolution est la conséquence directe de la formule tarifaire définie dans l’arrêté du 26 juin 2020 relatif "aux tarifs réglementés de gaz naturel fourni par ENGIE", détaille le FigaroLa Commission ajoute que cette hausse tarifaire au 1er octobre s’explique "par la forte demande, à l'approche de l'hiver, en Asie, aux États-Unis et en Europe". 

Par ailleurs, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon a indiqué que "Ma Prime Rénov'"une aide pour soutenir les foyers qui veulent réaliser des travaux de rénovation thermique, pourra être demandée à partir du 1er janvier 2021 et concernera les devis signés après le 1er octobre 2020. Pour les foyers les plus modestes, l’aide pourra atteindre jusqu'à 90 % du devis. "La prime sera calculée en fonction des revenus, de la localisation du logement et du type de travaux", a-t-elle précisé dans le Journal du Dimanche. Elle a par ailleurs ajouté qu'un simulateur pour connaître son montant sera présenté le 5 octobre.

Des mesures économiques

D'autres changements sont attendus dès le 1er octobre, notamment le dispositif du chômage partiel. Il sera pris en charge par l’État à hauteur de 72% (contre 84%) du salaire net (60% du brut) pour le salarié. Une compensation de 60% (contre 85%) est prévue pour les entreprises. Ce dispositif sera "valable pour trois mois renouvelables une fois", détaille le Monde.

À lire aussi
Un fumeur de cigarette électronique, le 6 septembre 2013, à Miami (Floride). tabac
Les deux-tiers des vapoteurs sont également fumeurs

Enfin, dès le 1er octobre, l'indemnisation des aidants qui soutiennent un proche âgé, malade ou handicapé entrera en vigueur. Ils pourront faire une demande pour bénéficier d'un congé de trois mois indemnisé, a annoncé, mardi 29 septembre, la ministre déléguée à l'Autonomie, Brigitte Bourguignon. L'indemnité, versée par les caisses d'allocations familiales ou de la Mutualité sociale agricole, sera d'environ 44 euros par jour pour les personnes vivant en couple. Une personne seule percevra 52 euros par jour, a précisé la ministre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Gaz Prix
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants