3 min de lecture Démographie

Dette publique : pourquoi le retour de l'inflation est une bonne nouvelle

ÉDITO - Alors que les personnalités politiques se divisent sur le remboursement de la dette, deux auteurs britanniques prévoient une hausse de l'inflation due au retournement démographique à l'oeuvre en Chine.

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Dette publique : pourquoi le retour de l'inflation est une bonne nouvelle Crédit Image : NICOLAS ASFOURI / AFP | Crédit Média : François Lenglet | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Louis Chahuneau

Le débat sur la dette publique va s'enrichir d'une nouvelle commission, mise en place par Bercy. En feraient partie Laurence Parisot, ancienne patronne du Medef, Jean Arthuis, ancien ministre des Finances, ou encore Marisol Touraine, qui a été ministre des Affaires sociales de François Hollande. Elle a pour objectif de proposer une trajectoire des finances publiques en sortie de crise. 

Car le débat s'enflamme entre ceux qui ne veulent pas rembourser la dette, le dernier en date étant Arnaud Montebourg, et ceux qui ne veulent pas récuser nos engagements financiers. Une question qui pourrait être tranchée de façon inattendue, si l'on en croit un livre récent, et passionnant.
 
Il y a un moyen efficace de ne pas rembourser la dette sans pour autant faire faillite: l'inflation. Quand les prix augmentent, tous les revenus augmentent aussi, les salaires, les recettes fiscales de l'État. L'inflation permet donc d'améliorer les capacités de remboursement de celui qui s'est endetté. 

Tous ceux qui ont acheté à crédit leur maison dans les années 1970, quand il y avait de l'inflation, le savent. Au début, les remboursements du crédit sont élevés, et plus le temps passe, moins c'est le cas, grâce à l'augmentation des salaires à deux chiffres chaque année. Et c'est comme ça qu'on s'est débarrassé de la dette au sortir de la Seconde Guerre mondiale. En 1946, 1947 et 1948, la hausse des prix et des salaires était de 50% chaque année. En trois ans, la dette de guerre avait presque disparu.

L'inflation bientôt de retour ?

Cette inflation va revenir, très bientôt, et fortement, c'est la thèse de ce livre qui s'appelle le grand retournement démographique, en anglais. Parce que la population active mondiale va diminuer, à cause du vieillissement, en particulier celui de la Chine. Comme il y aura moins de personnes en âge de travailler, les salariés retrouveront un rapport de force plus favorable pour négocier à la hausse leurs salaires. Du coup, demande en hausse. Et donc, prix qui grimpent. C'est l'inflation.

À lire aussi
Coronavirus France
Les infos de 12h30 - Covid : les Français ont perdu 5 à 6 mois d'espérance de vie, selon l'Insee

La démographie est fondamentale pour l'économie. La Chine a passé il y a déjà quelques années ce qu'on appelle le "tournant de Lewis", c'est-à-dire le point d'inflexion à partir duquel, à cause du vieillissement, sa population active a commencé à diminuer, passant en dessous de 900 millions. Et ce phénomène ne va faire que s'accentuer. Il va se produire un mouvement exactement inverse à celui d'il y a quarante ans, lorsque le nombre d'actifs sur la planète a explosé. 

Contraction de l'offre de travail mondiale

C'est ce qu'il s'est passé il y a quarante ans, selon Goodhart et Pradhan, les deux auteurs du livre. L'ouverture de la Chine, dans les années 1980, la chute du Mur de Berlin, ont considérablement élargi l'économie mondiale et fait arriver sur le marché du travail des centaines de millions de personnes supplémentaires. Sans compter la montée du travail féminin, qui a eu le même effet. 

Toutes ces paires de bras en plus ont contribué à faire baisser le coût de fabrication des biens et des services, et cela d'autant plus que les frontières étaient tombées, ce qui a mis tout le monde en concurrence. C'est fini. Le mouvement a commencé à s'inverser, avec la contraction de l'offre mondiale de travail pour raisons démographiques, et le retour des frontières. Bienvenue dans les années 1970, avec les pattes d'eph' et la valse des étiquettes. Et tant mieux pour la dette.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Démographie Inflation Chine
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants