1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Chine : la population en baisse en 2018, une première depuis 70 ans
2 min de lecture

Chine : la population en baisse en 2018, une première depuis 70 ans

La population de la Chine aurait reculé l'an dernier de 1,27 million de personnes. Il s'agit d'une première depuis la fondation de la République populaire de Chine en 1949.

Des Chinois et Chinoises sur une plage à l'est de la Chine, le 14 juillet 2018.
Des Chinois et Chinoises sur une plage à l'est de la Chine, le 14 juillet 2018.
Crédit : China Out / AFP
Chine : la population en baisse en 2018, une première depuis 70 ans
02:32
Chine : la population en baisse en 2018, une première depuis 70 ans
02:29
Sébastien Ricci & François Lenglet & AFP

Les Chinois étaient 700 millions en 1966. Ils sont aujourd'hui 2 fois plus nombreux. Et pourtant, pour la première fois depuis 70 ans, la courbe s'est inversée. Le pays le plus peuplé de la planète est confronté à une baisse de sa démographie. 

Si les chiffres officiels ne seront connus qu'au courant du mois de janvier, les spécialistes sont catégoriques : les Chinois et les Chinoises ne font pas assez de bébés. L'expert Yi Fuxian, chercheur basé aux États-Unis à l'Université du Wisconsin-Madison, estime que la population de la Chine a reculé l'an dernier de 1,27 million de personnes. Selon lui, le nombre de naissances a décliné de 2,5 millions l'an dernier. Dans le même temps, le nombre de décès a augmenté à 11,58 millions, estime le chercheur, qui fonde ses chiffres sur des statistiques locales. 

Certes, ces chiffres paraissent dérisoires par rapport à une population totale de 1,39 milliard d'habitants. Mais il s'agit tout de même d'une première depuis la fondation de la République populaire de Chine en 1949. 

Un vieillissement de la population

À l'origine, Mao Tsé-toung avait mis en place une politique nataliste qui avait provoqué une explosion de la population chinoise, avant que le régime n'entreprenne dans les années 1970 une politique de l'enfant unique. Celle-ci était souvent critiquée pour sa brutalité.

Face au vieillissement de la population, Pékin autorise alors depuis 2016 toutes les familles à avoir 2 enfants. Problème : à cause des coûts de l'éducation, de la santé et du logement, beaucoup de couples préfèrent en rester à l'enfant unique, voire à pas d'enfant du tout. 

À écouter aussi

Les autorités réfléchissent donc à tous les moyens pour inciter sa population à faire des enfants. Faut-il pénaliser celles et ceux qui n'en ont qu'un, ou pas du tout ? Ou bien faut-il attribuer une prime ou des réductions d'impôts aux citoyens et citoyennes qui choisissent d'en faire plus ? Rien n'est tranché pour le moment. 

Un rival pour les États-Unis

Avec un croissance ralentie et une population en baisse, on commence à voir se dessiner la fin de l'exception chinoise. "La Chine a fini ses Trente Glorieuses", selon le spécialiste du pays François Lenglet. 

Il faut tout même ne pas oublier que la Chine n'a jamais été aussi puissante : sur le plan militaire avec ses visées sur les mers qui l'environnent, sur le plan stratégique avec on influence en Afrique et en Amérique du Sud, et aussi sur le plan technologique, avec par exemple l'alunissage de Chang'e 4, ce jeudi 3 janvier. 

Avec tous ces atouts, difficile de dire que la Chine est en déclin. Elle s'impose même comme la principale rivale des États-Unis. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/