1 min de lecture Démarchage

Démarchage téléphonique : l'État veut augmenter les amendes

VU DANS LA PRESSE - Selon "Le Figaro", les amendes pour non-respect de la liste Bloctel vont être multipliées par cinq.

Un homme sur son téléphone (illustration)
Un homme sur son téléphone (illustration) Crédit : Photo de Adrianna Calvo provenant de Pexels
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

En juin 2016, le gouvernement lançait un nouveau service, Bloctel. L'objectif : permettre l'inscription, via Internet, à une liste de numéros que les démarcheurs téléphoniques n'avaient en principe pas le droit de chercher à joindre.

Rapidement cependant, l'inefficacité de ce dispositif était pointé du doigt. Dès 2017, l'UFC-Que Choisir dénonçait, au micro de RTL, le manque d'efficacité de la plateforme pour réellement mettre fin aux appels intempestifs.

Quelques années plus tard, le gouvernement tente encore de lutter contre le phénomène. Le lundi 27 janvier, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, assurait que les sanctions seraient durcies pour les sociétés qui solliciteront des personnes inscrites sur Bloctel. "L'objectif est de protéger les consommateurs", expliquait-elle alors.

Selon Le Figaro, les sanctions vont en effet être durcies, et fortement : en cas de non-respect de la liste Bloctel par une entreprise, la sanction passerait de 75.000 à 375.000 euros. Bloctel propose également aux entreprises de transmettre leurs listes d'appels à venir, afin que soient retirés, en amont, les numéros des personnes qui bénéficient du service.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Démarchage Commerce Publicité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants