1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Dégat des eaux : son propriétaire refuse de réparer, elle n'a plus de chambre !
2 min de lecture

Dégat des eaux : son propriétaire refuse de réparer, elle n'a plus de chambre !

Eva a signé un bail de location le 18 juin dernier. Il était convenu que des travaux aient lieu pour réparer un dégât des eaux. Depuis, rien n’a été fait, et Eva vit dans un logement dont la chambre est inutilisable.

Julien Courbet
Julien Courbet
Crédit : RTL
Le propriétaire ne répare pas le dégât des eaux dans son appartement
01:21:23
Julien Courbet - édité par Thibaud Chaboche

Eva cherchait, en juin dernier, un appartement en région parisienne. Après avoir trouvé celui qui lui convenait, elle contacte l’agence. Cette dernière lui répond alors que l’appartement est retiré de la location à cause d’un dégât des eaux qui remonte à plusieurs mois, rendant les lieux impropres à l’habitation. 

Quelques jours après, Eva retrouve la même annonce. Elle rappelle. On lui dit que comme les travaux seront faits en août, il n’y a plus de problèmes pour louer l’appartement. Lors de la visite, elle constate effectivement qu’un dégât des eaux affecte la salle de bain et la chambre, rendant celle-ci inutilisable. Il se dégage une forte odeur d’humidité et de moisissure. 

La promesse faite par l’agence rassure tout de même Eva. Une promesse verbale uniquement, car lorsqu'elle signe le bail le 18 juin, l’agence ne fait aucune mention du dégât des eaux sur l’état des lieux. 

Les travaux n'ont toujours pas eu lieu

À ce jour, les travaux n’ont jamais été réalisés. Selon la concierge de l’immeuble, le dégât des eaux remonterait à au moins un an. Par ailleurs, les diagnostics révèlent un taux de plomb supérieur aux seuils en vigueur et une installation électrique comportant plusieurs anomalies.

À lire aussi

Eva paye tous les mois 955 euros de loyer et a demandé une réduction de ce loyer pour les mois durant lesquels elle n'a pas pu utiliser la chambre. Le propriétaire ne lui fait une remise que de 100 euros sur le loyer de septembre. Quant aux travaux, elle n’a toujours pas de date et l’agence ne répond plus à ses relances.

Depuis juin, le logement d'Eva est amputé d’un tiers de sa surface puisque la chambre est inutilisable. Sur 45m², 15m² sont inutilisables. Elle est obligée de dormir dans son salon. De plus, Eva travaille en grande partie de chez elle, et la situation devient difficile à supporter. Elle a demandé de l'aide à Julien Courbet et l'équipe de "Ça peut vous arriver", pour que des travaux soient faits le plus rapidement possible et que le propriétaire indemnise Eva pour les mois où elle n’a pas pu utiliser la chambre, ce qui reviendrait au prorata de la surface inutilisable à 295 euros par mois depuis fin juin... 

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/