1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Coronavirus : elle achète un four pour son établissement et n'est jamais livrée
1 min de lecture

Coronavirus : elle achète un four pour son établissement et n'est jamais livrée

Pour Stéphanie, il y a vraiment urgence. Elle gère un bar à cocktails et souhaite proposer des plats à emporter pendant la crise. Mais son four, réglé plus de 3.000 euros, n'est jamais arrivé. Et elle ne serait pas la seule victime...

Julien Courbet
Julien Courbet
Crédit : RTL
Elle achète un four plus de 3.000 € pour son établissement et n'est jamais livrée
01:31:12
Julien Courbet

Stéphanie gère un bar à cocktails. Pour élargir son offre et proposer aussi des plats conviviaux à ses clients, elle décide début 2020 d’acheter un four professionnel. Le 5 mars, elle tombe sur une offre pour un produit d’occasion sur un site reconnu de petites annonces. Le vendeur est un restaurateur. Stéphanie procède à toutes les vérifications d’usage pour  s'assurer de son sérieux. Puis, elle accepte le devis et règle 3.300 euros

Il est convenu que le four soit livré dans les jours qui suivent. Mais Stéphanie ne reçoit rien. Pendant tout le confinement, le restaurateur se réfugie derrière les complications du moment en repoussant toujours l’échéance. Finalement, comme rien ne bouge en juin dernier, malgré ses relances et les écrits de sa protection juridique, Stéphanie décide d’annuler la vente. 

Le vendeur accepte alors l’idée de la rembourser. Seulement, là encore, Stéphanie ne récolte que des promesses. En pleine période de fermeture administrative pour les restaurants, la perte de ces 3.300 euros est vraiment préjudiciable pour elle. Surtout qu'avec ce matériel, elle aurait pu continuer à travailler en proposant de la vente à emporter. 

Aujourd’hui, elle désespère de récupérer son argent, d’autant que la police lui confirme qu'elle ne serait pas la seule victime… Stéphanie a contacté Julien Courbet pour qu'on lui rembourse enfin les 3.300 euros, pour qu'elle puisse racheter un autre four. 

À lire aussi

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le Facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/