1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Coronavirus : leur hôtel est fermé, leur séjour en Turquie vire à la catastrophe
1 min de lecture

Coronavirus : leur hôtel est fermé, leur séjour en Turquie vire à la catastrophe

Mireille et son mari se sont offert deux semaines de vacances en amoureux. Ils ont choisi un séjour en Turquie, en passant par une agence de voyages parisienne. Mais arrivés à l’aéroport, ils ne trouvent pas de navette. Et l’hôtel est totalement fermé...

Julien Courbet
Julien Courbet
Crédit : RTL
Leur hôtel est fermé, le séjour en Turquie vire à la catastrophe
01:26:13
Julien Courbet - édité par Thibaud Chaboche

Mireille a 53 ans et est assistante maternelle. Thierry, son mari, est chauffeur routier et vit sur les routes du lundi au vendredi. Ils ont économisé toute une année pour s'offrir deux semaines de vacances en amoureux. En novembre 2019, ils réservent un séjour en avance, via une agence de voyages française, en ligne. Ils optent pour la Turquie en juillet 2020 et une formule tout inclus pour environ 2.800 euros. 

Alors que la pandémie paralyse les lignes aériennes, ils retiennent leur souffle jusqu’en juin pour savoir s'ils peuvent partir. Finalement, Mireille demande à l’agence un remboursement ou un report, car son mari a la santé fragile. Malgré un certificat médical, on lui explique que ce n’est pas possible, car le séjour est maintenu et la réservation confirmée. Mireille et son mari partent donc le 11 juillet, direction Antalya, où un bel hôtel les attend. 

Mais une fois arrivée en Turquie, c'est le début du cauchemar : à l’aéroport, il n’y a pas de navette pour les conduire à l’hôtel. Mireille et Thierry prennent un taxi. Et en arrivant devant l'hôtel, ils découvrent que l'établissement est fermé... Livrés à eux-mêmes, tard le soir, ils trouvent un autre hôtel en urgence et dès le lendemain, somment l’agence de leur trouver un hébergement. Après de nombreuses péripéties, on les rapatrie finalement le 15 juillet, stressés et très en colère

Mireille voulait prendre ses précautions vis-à-vis de son mari et reporter le séjour, mais on l'a forcé à partir alors que l'hôtel est fermé. Aujourd'hui, le couple attend désespérément le remboursement de son séjour, soit 2.801,46 euros, plus les frais supplémentaires déboursés, 300 euros.

À lire aussi

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.
Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le Facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/