2 min de lecture Tourisme

Coronavirus : à quoi va ressembler le plan de relance en France ?

PODCAST - Chaque lundi, François Lenglet et Catherine Mangin se penchent sur les bouleversements économiques que provoque la crise du coronavirus. Dans cet épisode, ils s'intéressent au plan de relance attendu en France "à l'automne".

Lenglet - HS Hors Série : Lenglet-Co : Le monde d'après François Lenglet & Catherine Mangin iTunes RSS
>
46. Coronavirus : à quoi va ressembler le plan de relance en France Crédit Image : RTL Originals | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Catherine Mangin

L'Europe s’active pour la relance économique. L'Allemagne a lancé son plan de 130 milliards d’euros, et puis il y a eu une réunion du Conseil européen pour discuter du programme collectif de 750 milliards. On attend toujours le plan de la France. La France soutient qu’elle a mis en place le chômage partiel, même si il a été un peu réduit.

L'État a également lancé ses plans de soutien sectoriels : cela a concerné jusqu’ici le secteur automobilel'aéronautique et le tourisme. La France soutient plutôt l’offre que la demande, soit plutôt que les entreprises que les consommateurs, encore que le chômage partiel sert les deux, puis qu'il soulage la trésorerie des entreprises et soutient la consommation en maintenant une partie des revenus des salariés.

Cela ne va pas suffire : on attend en principe un plan de relance pour l’automne. Comment organiser ce plan de relance en France ? Pas simple. Une épargne importante a été accumulée par les Français, de l’ordre d’une soixantaine de milliards d’euros, liée au déficit de consommation pendant le confinement.

Pour autant, il faut réussir à convaincre les ménages de le dépenser et puis il y a des personnes déjà touchées par la crise, celles qui ont perdu leur emploi (1 million de chômeurs catégorie en plus dès le début de la crise). Ils sont perdus des revenus sur une base déjà faible.

Deux bons instruments de relance

Quels sont les bons instruments de relance de l’économie qui permettraient d’avoir une relance vigoureuse ? Le premier serait une baisse d’impôts durable pour les entreprises et les ménages. C’est une option qui a été écartée par le gouvernement qui préfère pour le moment des reports de charges ou des annulations ponctuelles. Le plan de relance automobile montre que le gouvernement est contraint de faire des choses contradictoires : il ne baisse pas les impôts qui frappent la production, qui sont l’une des causes de la délocalisation, mais verse des subventions pour maintenir les lieux de production.

À lire aussi
Les façades des rues Victor-Hugo et Bouillé, à Saint-Pierre, en Martinique polémique
Non, les DOM-TOM ne vont pas être interdits de publicités touristiques

Le second instrument possible ce serait des transferts directs ciblés sur les ménages qui ont vu leurs revenus chuter de façon importante. Donald Trump a donné 1.200 dollars à tous les ménages modestes, le Japon a fait à peu près la même chose, Hong Kong. Cet argent provient de la banque centrale. Celle-ci finance donc directement la consommation. C’est très probablement ce qui se passer en Europe.

Abonnez-vous à ce podcast

>> Hors-série Lenglet-Co : crise du coronavirus, un podcast quotidien présenté par François Lenglet et Catherine Mangin, qui vous donne les clés pour tout comprendre des évolutions et  révolutions provoquées par la crise du coronavirus en France, en Europe et dans le monde.

Si vous souhaitez poser des questions à François Lenglet, écrivez à temoins@rtl.fr et ou laissez un message sur la page Facebook de RTL.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tourisme Coronavirus RTL Originals
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants