1 min de lecture Bruno Le Maire

Coronavirus : pourquoi le gouvernement s'inquiète de la hausse de l'épargne

Devant la commission des finances de l'Assemblée nationale, Bruno Le Maire s'est inquiété mercredi 15 avril de l'augmentation de l'épargne sur les livrets A et livret de développement durable et solidaire (LDDS).

Bruno Le Maire quittant le Palais de l'Elysée
Bruno Le Maire quittant le Palais de l'Elysée Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et AFP

C'est une hausse qui tourmente le gouvernement. La collecte du Livret A et du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) a fortement augmenté au mois de mars, a déploré Bruno Le Maire devant la commission des finances de l'Assemblée nationale mercredi 15 avril.

"Les encours du Livret A et du Livret de développement durable et solidaire (LDDS) ont augmenté de 50% entre mars 2019 et mars 2020", a déclaré le ministre de l'Économie. "En février 2020, le montant total des dépôts sur les livrets A et LDDS était de 1,5 milliard d'euros, ils sont passés en mars à 3,8 milliards d'euros", a-t-il détaillé.

Un réflexe qui menace l'économie française selon lui. "Ce n'est pas d'épargne dont nous avons besoin aujourd'hui pour notre économie, mais d'investissement", a-t-il mis en garde. Et d'ajouter : il y a un "risque de voir le taux d'épargne augmenter face aux incertitudes, au détriment du financement de notre économie". 

La menace de la récession

À cause de la pandémie de Covid-19, les économies française, européenne et mondiale, sont confrontées à la perspective de leur pire récession depuis les années 1930. La consommation ou l'investissement, étant des composantes de la croissance, le gouvernement s'inquiète qu'avec leur diminution, la reprise post-confinement ne soit pas au rendez-vous.

À lire aussi
Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance relance économique
Relance : Bruno Le Maire promet 30 milliards d'euros pour la transition écologique

Le gouvernement a adopté mercredi 15 avril en Conseil des ministres un deuxième projet de loi de finances rectificative qui prévoit des aides d'urgence à l'économie pour un montant de 110 milliards d'euros, contre seulement 45 milliards lors d'un premier plan adopté en mars.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bruno Le Maire Économie Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants