2 min de lecture Usurpation

Chômage partiel : son restaurant ne touche aucune aide, il est au bord du dépôt de bilan

Pierre est gérant d’une brasserie. Lors des deux confinements, il découvre que son numéro de SIRET a été usurpé. Le fraudeur aurait détourné près de 100.000 euros, empêchant Pierre de toucher ses aides.

Julien Courbet Ça peut vous arriver Julien Courbet iTunes RSS
>
L'appel au secours d'un restaurateur victime d'une usurpation d'identité Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
ca peut vous arriver - julien courbet
Julien Courbet édité par Thibaud Chaboche

Pierre a 38 ans et est gérant d’une brasserie, à Samois-sur-Seine (77). Comme tous les restaurateurs, il a dû fermer à la mi-mars, puis a repris son activité juste avant la saison d’été. La suite, tout le monde la connaît : à nouveau, en octobre 2020, Pierre est contraint de faire une demande de chômage partiel et de baisser ses rideaux. 

Lors du premier confinement, Pierre fait une première demande de chômage partiel pour ses 5 salariés. À sa grande surprise, à ce moment-là, son comptable lui indique qu’un compte est déjà ouvert, bien que ni Pierre, ni lui n’en soit à l’origine. Son indemnisation est par conséquent bloquée. Il appelle les services concernés, puis, sans réponse précise de leur part, décide de remettre cela à plus tard. Il avance les salaires de ses employés et rouvre sa brasserie le 28 mai, à l’instar de ses confrères. 

Lors du deuxième confinement, il réitère sa demande de chômage partiel. Après de nombreux appels et échanges avec des agents administratifs, on lui explique que son numéro de SIRET a été usurpé. La personne malveillante aurait déclaré 28 salariés et ainsi détourné l’aide publique pour un butin estimé à 98.000 euros. Depuis, Pierre harcèle l’administration, en vain...

Pierre est clairement au bout du rouleau. Ses dettes augmentent de jour en jour. Il n'a plus de trésorerie et est à deux doigts du dépôt de bilan. Il aurait dû toucher environ 48.000 euros depuis le mois de mars, mais a dû tout avancer. Pendant ce temps, les prélèvements continuent de tous les côtés. Durant le mois de décembre, il n'a pas pu payer ses employés... Julien Courbet tente de l'aider pour que les services du chômage partiel régularisent au plus vite son compte pour qu'il puisse toucher les aides auxquels il a le droit.

Laissez votre message sur rtl.fr, au 3210 ou sur la page Facebook de l'émission.

Si vous nous écrivez, n'envoyez jamais vos originaux !
Si vous voulez témoigner ou soumettre votre cas : le Facebook de CPVA ou laissez un message sur rtl.fr

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Usurpation Argent Aide
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants