2 min de lecture Consommateur

Black Friday : quelles enseignes sont favorables à un report de l'opération ?

Carrefour et E.Leclerc ont d'ores et déjà annoncé qu'ils y étaient favorables. D'autres annonces pourraient suivre.

Des passants à Oxford Street (Londres) lors du Black Friday en 2017.
Des passants à Oxford Street (Londres) lors du Black Friday en 2017. Crédit : Daniel LEAL-OLIVAS / AFP
Coline Daclin et AFP

Des discussions sont en cours quant à un report du Black Friday. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a en effet appelé les entreprises à repousser l'opération promotionnelle prévue le 27 novembre, pour ne pas défavoriser les magasins encore fermés à cause du confinement. 

Pour l'heure, le ministère semble confiant. "Les acteurs de la grande distribution, du commerce et du commerce en ligne accueillent favorablement" la possibilité de reporter d'une semaine le Black Friday, a indiqué Bercy dans un communiqué. Réunis ce jeudi 19 novembre autour de Bruno Le Maire, ils devraient faire des annonces prochainement.

Certaines marques ont toutefois décidé de se prononcer avant les autres. C'est notamment le cas de Carrefour, dont le patron, Alexandre Bompard, a annoncé qu'il suspendait le Black Friday. "Lors d'un échange téléphonique ce matin avec Bruno Le Maire, Alexandre Bompard a dit qu'afin de favoriser la réouverture des petits commerces, il était d'accord pour suspendre l'opération Black Friday du 27 au 29 novembre", a indiqué Carrefour à l'AFP, confirmant une information de BFM TV

Même chose pour son concurrent E.Leclerc. "Aujourd'hui, proposition est faite de pouvoir ouvrir les magasins le 28 novembre, en contrepartie d'un report des opérations prévues pour Black Friday. Les adhérents E.Leclerc se rallieront à une démarche collective qui irait dans ce sens", a assuré Michel-Edouard Leclerc, le président du Comité stratégique, sur Twitter. 

Amazon hésite, le Medef est contre

À lire aussi
Une facture d'électricité. energie
Énergie : 3 gestes simples pour faire des économies

Rappelons aussi que bien avant la polémique autour d'un report ne naisse avec le confinement, certaines marques ont aussi décidé de ne pas faire le Black Friday pour des raisons éthiques. Plusieurs centaines se sont d'ailleurs réunies autour de l'initiative Make Friday Green Again, née en 2019 pour encourager une consommation plus respectueuse de l'environnement.

De son côté, le géant Amazon hésite. Le 13 novembre dernier, son directeur général Frédéric Duval assurait sur RMC qu'Amazon France n'avait "pas encore décidé" s'il allait repousser ou non la date du Black Friday.

Le patron du Medef Geoffroy Roux de Bézieux s'est dit quant à lui opposé à l'idée d'un report. "Tout est imaginable, mais pas 10 jours avant", a-t-il estimé au micro de RTL ce jeudi 19 novembre. 

Le Black Friday est par ailleurs différent d'autres opérations promotionnelles comme les soldes. Il émane en effet d'initiatives privées, et le gouvernement ne peut pas en maîtriser les dates. L'an dernier, les Français avaient dépensé 6 milliards d'euros à l'occasion des réductions du Black Friday.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommateur Consommation Black Friday
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants