2 min de lecture Pêche

Ardennes : une plainte pour pollution déposée contre Nestlé

Le président de la Fédération de pêche des Ardennes a déposé une plainte contre Nestlé, ce mercredi 12 août, après la pollution de l'Aisne, qui a entraîné une forte mortalité des poissons de la rivière.

Pêcheur (illustration)
Pêcheur (illustration)
valentin
Valentin Deleforterie et AFP

Une plainte a été déposée ce mercredi 12 août contre Nestlé, après la mort de plusieurs milliers de poissons dans l'Aisne. Détectée dans la nuit de dimanche à lundi à Challerange, près de Reims, la pollution de la rivière "a entrainé une très forte mortalité piscicole en raison de la diminution de la teneur en oxygène dans l'eau", selon la préfecture des Ardennes.

Le président de la Fédération de pêche des Ardennes, Michel Adam, a annoncé avoir porté "plainte contre Nestlé France pour pollution et infraction à l'article 432.2 du Code de l'Environnement". Le préjudice s'élèverait à "plusieurs milliers d'euros" d'après lui.

"On a déjà récupéré trois tonnes de poissons morts. Mais il y en a encore. 14 espèces ont été touchées, dont des espèces protégées comme l'anguille ou la lamproie", a-t-il expliqué, précisant n'avoir "jamais vu une pollution de cette ampleur" en 40 ans de présidence.

L'usine Nestlé de Challerange, qui produit du lait en poudre, a évoqué un "débordement ponctuel et involontaire d'effluents de boues biologiques, sans présence de produits chimiques" de sa station d'épuration. "Dès connaissance du signalement dimanche à 23h, nous avons immédiatement stoppé la production et mis un terme au déversement", a indiqué son directeur Tony do Rio.

Des volontaires évacuent les poissons

À lire aussi
Les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer, directement impactés par le Brexit Brexit
Brexit : avec ou sans accord, ce qui pourrait changer pour les pêcheurs français

Depuis mardi, des pêcheurs bénévoles et des sapeurs-pompiers "procèdent à l'enlèvement des poissons et à leur évacuation", a indiqué la préfecture, ajoutant qu'un "barrage a été installé pour contenir la propagation de la pollution". La préfecture affirme également que plus de deux tonnes de poissons ont été retirées et que cette tâche continuera jeudi. 

"Aucune mortalité piscicole n'a été relevée mercredi", a-t-elle toutefois précisé, ce qui pourrait être le signe de la dilution de la nappe de pollution. Plusieurs analyses sont en cours pour déterminer d'éventuelles pollutions chimiques ou bactériologiques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pêche Poissons Consommation
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants