1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Pollution : Pompili annonce la création de zones à faibles émissions "d'ici la fin de l'année"
2 min de lecture

Pollution : Pompili annonce la création de zones à faibles émissions "d'ici la fin de l'année"

INVITÉE RTL - La ministre de la Transition écologique annonce que ce système sera testé dans les "9 zones les plus polluées" du pays.

Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique (LREM, ex-EELV). Écologiste ralliée à Emmanuel Macron dès 2017, Barbara Pompili a été élue pour la première fois députée en 2012. Elle a été secrétaire d'État de François Hollande.
Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique (LREM, ex-EELV). Écologiste ralliée à Emmanuel Macron dès 2017, Barbara Pompili a été élue pour la première fois députée en 2012. Elle a été secrétaire d'État de François Hollande.
Crédit : AFP / Bertrand Guay
Barbara Pompili, invitée de RTL du 16 juillet 2020
11:09
Barbara Pompili était l'invitée de RTL du 16 juillet 2020
11:09
Benjamin Sportouch & Marie-Pierre Haddad

20 milliards d'euros. Jean Castex a annoncé, lors de son discours de politique générale, un plan pour la rénovation thermique des bâtiments et le développement des modes de production plus écologiques. Les transports, l'énergie mais aussi l'alimentation sont au cœur du projet du premier ministre. 

Faut-il interdire plus vite les véhicules les plus polluants en ville ? Invitée à l'antenne de RTL, ce jeudi 16 juillet, Barbara Pompili l'affirme : "Oui". "On va mettre en place des zones de faibles émissions (...) d'ici la fin de l'année", annonce la ministre de la Transition écologique. Il s'agit donc de zones "où l'on empêche les véhicules les plus polluants de rentrer", précise-t-elle.

"On va travailler sur 9 zones les plus polluées (en France, ndlr)" pour mettre en place ce système de faibles émissions. Pourquoi ne pas l'étendre à toutes les grandes villes ? "On cible les lieux où l'air est le plus pollué. On n'est pas là pour pousser les choses quand il n'y a pas de problème. On le fait là où c'est le plus pollué et on va aussi aider les personnes à changer de véhicule, étendre l'offre de transports en commun... On va leur donner des solutions de mobilités différentes", explique Barbara Pompili. 

Quid des zones sans voitures près des écoles ?

Faut-il mettre en place des zones sans voitures aux abords des écoles ? "Il faut faire du partage d'espace", préconise la ministre qui succède à Élisabeth Borne. Une question de sécurité mais aussi de pollution. L'État a désormais six mois pour prendre les mesures adéquates contre la pollution de l'air responsable de 48.000 morts prématurés par an, sous peine d'une astreinte record de 10 millions d'euros par semestre infligée par le Conseil d'État. 

À écouter aussi

"La réponse à ce qu'a dit la justice, c'est la question des zones à faibles émissions", a répété Barbara Pompili. Quant à la question des écoles, "ça dépend des lieux", a-t-elle éludé. "Je préfère qu'il y ait beaucoup moins de voitures, qu'elles soient beaucoup moins polluantes, mais il y aura toujours des voitures individuelles, là où les gens n'ont pas d'autres solutions.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/