1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. VIDÉO - Face aux incendies, Montceau-les-Mines instaure un couvre-feu
1 min de lecture

VIDÉO - Face aux incendies, Montceau-les-Mines instaure un couvre-feu

La mairie de Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, a instauré un couvre-feu pour les mineurs. Un mesure qui vise à mettre un terme aux incendies de poubelles et de véhicules qui se sont multipliés depuis l'été dernier.

Marmande, Montceau-les-Mines : le couvre-feu face aux incendies
Marmande, Montceau-les-Mines : le couvre-feu face aux incendies
Crédit : M6
Marmande, Montceau-les-Mines : le couvre-feu face aux incendies
01:52
Thomas Pierre & La rédaction de M6

Un couvre-feu pour endiguer la délinquance, c'est la décision prise dimanche par la municipalité de Montceau-les-Mines. Depuis l'été, les incendies de poubelles et de voitures se multiplient dans cette petite ville de Saône-et-Loire. 

Dans la nuit de vendredi à samedi, ce sont 13 véhicules du parc automobile d'un concessionnaire qui ont été embrasés. En cause, une BMW ayant été remorquée dans l'enceinte de ce garage après avoir été prise en chasse par la police. Selon toute vraisemblance, ses occupants sont venus effacer leurs traces.

Un acte criminel supplémentaire, conjugué au ras-le-bol des habitants, qui a poussé la maire de la ville à instauré un couvre-feu auprès des mineurs de moins de 17 ans, entre 22h et 6h, dans trois quartier de la ville. Des CRS ont aussi été appelés en renfort pour quadriller les secteurs la nuit, selon la presse locale.

"L'idée, c'est de dire aux mineurs, 'vous mettez en danger les personnes et les biens' en accomplissant des choses qui sont complètement inadmissibles", se justifie Marie-Claude Jarrot, la maire (LR) de cette commune de 18.000 habitants, qui en appelle à la responsabilité parentale. 

"Le calme est revenu dans la cité"

À lire aussi

À Marmande, dans le Lot-et-Garonne, Daniel Benquet (DVD) a déposé un arrête municipal similaire la semaine dernière, en réponse à de nombreuses nuisances sonores et incivilités. 

"Je crois qu'aujourd'hui, nous avons atteint notre but : le calme est revenu dans la cité. Maintenant, ce qu'il faut c'est préparer l'avenir et construire différemment les rapports entre chacun dans cette résidence", analyse l'élu, qui se félicite du bilan positif de cette mesure.  

Certains habitants regrettent néanmoins que cinq jours de couvre-feu soient un peu court pour apaiser durablement la situation dans le quartier.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/