2 min de lecture Environnement

VIDEO - "Capital" : chez Amazon, les mots changent mais la destruction continue

Le magazine d'information de M6 "Capital" diffusé dimanche 1er décembre révèle que la plateforme de vente en ligne continue de proposer la destruction d'invendus aux revendeurs contrairement aux engagements qu'elle a pris en début d'année.

>
VIDEO - Capital : chez Amazon, les mots changent mais la destruction d'invendus continue Crédit Image : GUILLAUME SOUVANT / AFP | Crédit Média : Capital/M6 | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 édité par Florian Soenen

Amazon aime bien jouer avec les mots. En début d'année, l'enseigne s'était engagée à ne plus détruire de produits neufs invendus, une pratique particulièrement néfaste sur le plan écologique révélée à l'occasion d'un reportage de Capital sur M6. Un an plus tard, les équipes du magazine d'information sont allées vérifier si le géant américain avait tenu ses engagements et bien mis un terme à cette mécanique du gâchis. 

Comme le démontre une nouvelle enquête qui sera diffusée ce dimanche 1er décembre sur M6, Amazon est loin d'avoir respecté sa parole. Si l'interface réservée aux vendeurs dont les produits stockés n'ont pas trouvé preneur ne propose plus l'option "destruction des produits", on retrouve à la place un terme plus ambigu, "disposer", qui recouvre en fait la même réalité.

"L'option disposer, ça veut dire la destruction des unités que l'on a en stock. Il y a deux modes de prélèvement, soit la destruction, soit un retour vers votre adresse", explique Amazon une conseillère à une entreprise de papeterie souhaitant retirer ses articles des stocks de la plateforme.  

"Disposer" est la traduction littérale du même verbe en anglais, mais dont le sens en français diffère. Dans la précédente enquête de Capital, le site assumait l'option "destruction". Et depuis, le vocabulaire a encore changé. "Disposer" a été remplacé par "mettre au rebut". Les mots changent, mais la destruction est encore possible sur la page, pas les dons. 

Vendredi 29 novembre au micro d'Yves Calvi sur RTL, le PDG d'Amazon France Frédéric Duval avait assuré que 2020 l'entreprise allait automatiser les dons d'invendus d'ici 2020. L'entreprise avait annoncé des mesures similaires pour les États-Unis et le Royaume-Uni. 

À lire aussi
Greta Thunberg à l'ONU le lundi 23/09/19 Greta Thunberg
COP25 : Greta Thunberg exfiltrée d'une marche pour le climat à Madrid, par "sécurité"

La loi antigaspillage en cours de discussion "prévoit l'interdiction de destruction des produits neufs invendus pour toutes les entreprises", a répondu la secrétaire d'État à la Transition écologique Brune Poirson sur Twitter. "Les premières interdictions sont prévues dans les 12 mois de l'adoption de la loi. Merci à Amazon d'annoncer qu'elle compte la respecter", a-t-elle ironisé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Amazon Gaspillage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants