2 min de lecture Sénat

Loi anti-gaspillage : la destruction des produits invendus bientôt interdite

L'enseigne de sport Go Sport est au cœur d'une polémique après la publication sur Twitter d'une photo montrant des chaussures lacérées au cutter dans une poubelle. La loi anti-gaspillage va l'interdire cette pratique.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Loi anti-gaspillage : la destruction des produits invendus bientôt interdite Crédit Image : AFP / Archives, Jacques Demarthon | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin Journaliste RTL

Go Sport a présenté ses excuses après la découverte devant l'un de ses magasins à Paris de dizaines de chaussures parfaitement neuves, lacérées et découpées en morceaux. La destruction des produits invendus est une méthode qui choque. La loi anti-gaspillage qui sera débattue la semaine prochaine au Sénat va l'interdire. 

Car c'est une pratique fréquente. Vous avez des milliers de produits, vêtements, appareils électroniques, cosmétiques en parfait état qui sont détruits chaque année, car les gens ne les achètent pas. Un vendeur de vêtement voit qu'un modèle ne plait pas, il n'attend même pas de les proposer en soldes, il les détruit. Une crème hydratante est un échec en rayon, on l'envoie a la décharge. Cela représente 800 millions d'euros par an de marchandises gaspillées. 

Certaines enseignes les donnent, mais aujourd'hui, il y a cinq fois plus de produits détruits que de dons à des associations. Donc la loi va interdire la destruction dès 2021. Les magasins devront soit donner leurs stocks s'ils sont en bon état, soit les faire recycler. récupérer les matières, le tissus, le caoutchouc.

30% de dons en plus aux associations

Cela existe déjà pour les produits alimentaires, la loi Garot oblige les grandes surfaces à donner ceux qui sont encore bons. Cette loi n'est pas complètement appliquée faute de contrôles, mais elle a permis d'augmenter les dons de 30% aux associations. 

À lire aussi
Une femme portant le voile (illustration). éducation nationale
Voile : le Sénat vote l'interdiction des signes religieux pour les parents accompagnateurs

Pour être efficace, la future loi sur les textiles, les cosmétiques devra prévoir des sanctions, ce sont les parlementaires qui vont décider du montant. Donc, l'enjeu de lutter contre ce gaspillage, il est écologique. Le secteur du textile, pour fabriquer nos vêtements, émet plus de carbone que les transports aériens et maritimes réunis. 

Et puis donner à des gens qui en ont besoin des produits d'hygiènes, des vêtements des chaussures neuves, c'est quand même plus logique que des les retrouver lacérés dans une poubelle. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sénat Polémique Gaspillage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants