2 min de lecture Éducation nationale

Retour au collège ce lundi 18 mai pour des 6e et 5e des zones vertes

Les collèges en zone verte pourront accueillir de nouveaux les élèves de 6e et de 5e à partir de ce lundi. "Une organisation très compliquée", à quelques jours de la réouverture.

Une cour de récréation dans un collège en France (illustration)
Une cour de récréation dans un collège en France (illustration) Crédit : FRANK PERRY / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

Quelque 150.000 élèves de 6e et 5e retourneront dans leur collège ce lundi 18 mai, lorsqu'ils sont en zone verte. Après 1,4 million d'écoliers la semaine passée, ce sont 85 % des collèges en France (4.000 établissements) qui ouvriront leurs portes. La décision concernant les établissements en zone rouge sera connue à la fin du mois, comme celle des lycées.

C'est "une organisation très compliquée à mettre en place" explique Audrey Chanonat, la principale d'un collège à La Rochelle. "On réagence les salles de classe, on enlève des meubles pour respecter les distanciations du protocole sanitaire, on colle des scotchs par terre...", témoigne-t-elle. Dans son collège, elle pourra accueillir entre 55 et 60 % des élèves de 6e et 5e. Les classes seront composées de 8 à 10 élèves par demi-journée.

Stella, en 6e d'un collège de Dinan dans les Côtes d'Armor sait déjà que les deux journées de cours qu'elle aura par semaine "ne seront pas vraiment des cours" mais "l'occasion de faire le point sur tout ce qu'on est censé avoir retenu", dit-elle rassurée. 

Toujours un manque de masques

Si les masques sont obligatoires pour les adultes et les élèves, "il y a beaucoup d'endroits où les masques ne sont parfois pas arrivés", déplore Anne-Sophie Legrand, une syndicaliste du Snes-FSU.

À lire aussi
Une école à Villers-lès-Nancy ce mardi 12 mai (illustration) éducation nationale
Rentrée scolaire : la distanciation physique ne sera plus obligatoire

Les collèges décident du rythme de l'alternance des élèves : en demi-journées, par bloc de journée ou une semaine sur deux.  À Grisolles, dans le Tarn-et-Garonne, les enfants de personnels soignants, ceux en précarité numérique et les décrocheurs scolaires seront prioritaires. 

"L'objectif pédagogique va être de reprendre contact avec nos élèves et de faire le point car on a malheureusement perdu beaucoup de monde en route", souligne Nicolas Anoto, professeur dans un collège à Béziers.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Collège Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants