1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Radars : 58% des contraventions de vitesse sont infligées pour des excès inférieurs à 5 km/h
2 min de lecture

Radars : 58% des contraventions de vitesse sont infligées pour des excès inférieurs à 5 km/h

Les fédérations d'automobilistes dénoncent une "stratégie de rentabilité". Jamais ce détail des contraventions n'avait été divulgué par le ministère de l'Intérieur.

Une voiture passe devant un radar (illustration)
Une voiture passe devant un radar (illustration)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
micro generique
Benoît Leroy

C'est une statistique qui risque de faire grincer des dents les automobilistes. Selon une question écrite posée par la sénatrice du Var, Françoise Dumont, 7.286.000 contraventions ont été émises par les radars français en 2020 pour des dépassements de moins de 5 km/h de la vitesse maximale autorisée. Cela représente donc près des deux tiers des infractions constatées par les dispositifs de contrôle automatique du pays, d'après la réponse du ministère. 

En effet, en 2020, 12.500.000 amendes ont été envoyées aux conducteurs coupables d'une infraction de vitesse, lors de l'année 2020. 58% d'entre eux n'avaient pas dépassé les 55, 95, 115 ou 135 km/h, selon la route concernée.

De son côté, la Ligue des conducteurs dénonce, ce mardi, une activité "lucrative pour l'État". En effet, calcul à l'appui, elle explique que ces contraventions ont généré près de 400 millions d'euros en prenant uniquement un paiement des amendes au tarif minoré. Et ce, en prenant en compte la provenance des contraventions : à l'intérieur - 1,439 millions d'amendes à 90 euros - ou à l'extérieur des agglomérations où ont été relevées 5,847 millions d'infractions à 45 euros.

Si cette proportion de 58% pour l'année 2020, il faut noter que les usages de la route ont été bousculés par la pandémie de coronavirus et de longs mois de confinements. Pour autant, si l'on s'intéresse à 2019, cette part d'infractions inférieures à 5 km/h atteint également les 58%. Un chiffre quasi identique à celui observé en 2018, d'après les chiffres gouvernementaux.

À lire aussi

Alors que les organisations d'automobilistes appellent à une certaine clémence des autorités, en ne prenant pas en compte ces légers dépassements, l'État ne semble pas être prêt à tendre l'oreille. En effet, ces derniers mois, les voitures de contrôle mobiles privées sillonnent de plus en plus de départements.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL