1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Radars privés : dans quelles nouvelles régions vont-ils être déployés en 2022 ?
1 min de lecture

Radars privés : dans quelles nouvelles régions vont-ils être déployés en 2022 ?

Déjà présents dans plusieurs régions, les voitures radars privées vont faire leur apparition dans quatre nouveaux territoires à partir de 2022.

Quatre nouvelles régions vont bénéficier des voitures radars privées à compter de 2022
Quatre nouvelles régions vont bénéficier des voitures radars privées à compter de 2022
Crédit : Nicolas Liponne / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Romain Giraud & AFP

Alors qu'en 2021, huit des treize régions de France métropolitaine possèdent des voitures radars privées, le gouvernement prévoit son élargissement à quatre nouveaux territoires pour 2022, à savoir la Provence-Alpes-Côte d'Azur, l'Auvergne-Rhône-Alpes, l'Île-de-France et l'Occitanie, a affirmé ce jeudi le ministère de l'intérieur. Seule la Corse y échappe encore pour l'instant. 

Ces quatre régions n'étaient jusque-là pas incluses dans le dispositif prévu par un Comité interministériel de la sécurité routière en 2015. Selon des chiffres de la Sécurité routière au 1er août 2021, 202 véhicules étaient conduits par les forces de l'ordre, 183 par des opérateurs privés. Le ministère de l'Intérieur prévoit ainsi 714 millions d'euros de recettes grâce aux radars routiers en 2022 (contre 760 millions en 2019, selon les derniers chiffres disponibles). 

L'expérimentation des voitures-radar privées avait débuté entre 2018 et 2020 et est en cours d'extension depuis cette année. Les véhicules radars, pour la plupart des berlines, sont banalisés, équipés de caméras posées sur les plages avant et arrière afin de détecter automatiquement les excès de vitesse, sans flash visible. Les voitures privées ne circulent qu'avec un chauffeur à bord, alors que dans celles des forces de l'ordre, un fonctionnaire conduit tandis qu'un autre relève la vitesse maximum autorisée. 

Les premières verbalisations prévues pour 2023

Le parcours des voitures-radars privées est défini par la préfecture en fonction notamment des zones accidentogènes. Par ailleurs, le parc de radars automatiques "se rapprochera du seuil maximum de 4.700 équipements fin 2022", indique le ministère de l'Intérieur.

À écouter aussi

Selon Ouest France, pour ces quatre nouvelles régions, des tests seront menés après que des appels d'offres seront réalisés et des partenaires sélectionnés. Les premières verbalisations seraient donc prévues pour 2023.

Pour rappel, les premières verbalisations en France ont été effectuées sur les routes en Normandie à partir de 2018. L’État, en choisissant des entreprises privées, a voulu libérer les forces de l’ordre afin qu'elles puissent être déployées sur d'autres interventions, comme l'appréhension des suspects, alcoolisés ou sous l'emprise de stupéfiants, sur les routes. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/