1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Les radars privés sont "des machines à sous", dénonce 40 millions d'automobilistes
2 min de lecture

Les radars privés sont "des machines à sous", dénonce 40 millions d'automobilistes

INVITÉ RTL - Les radars privés seront progressivement étendus à tout le territoire : un dispositif critiqué par 40 millions d’automobilistes. L'association déplore "une machine à sous" au détriment de la sécurité routière.

Trafic routier sur une autoroute (illustration)
Trafic routier sur une autoroute (illustration)
Crédit : SIPA
Les radars privés sont "des machines à sous", dénonce l'association 40 millions d'automobilistes
03:46
Christophe Pacaud
Christophe Pacaud
Animateur

Sont apparus au début de ce siècle des radars fixes et d'ici la fin de l'année, les automobilistes pourront rencontrer sur leur route des voitures banalisées, équipées de ces fameux radars embarqués et pilotés par des chauffeurs privés. Un dispositif déjà en place et qui va s'étendre sur tout le territoire français progressivement. Mais pour Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 millions d'automobilistes, ce dispositif ne répond pas à l'objectif d'améliorer la sécurité sur les routes

Un projet qui "gêne pour une raison simple", explique-t-il. "J'ai envie que l'on dépasse le débat" sur la nécessité des radars. "La vraie question", selon lui, est la suivante : "Est-ce qu'on est d'accord pour confier à des sociétés privées des radars cachés dans des plaques d'immatriculation ? Confier des radars à des entreprises, rien que de le dire, j'ai l'impression qu'on marche sur la tête", poursuit le délégué général de l'association de défense des usagers de la route. 

Une mesure "insidieuse" pour piéger les usagers

Pierre Chasseray a pointé du doigt une mesure "insidieuse" pour piéger les usagers, une stratégie au détriment de la sécurité routière, rappelle-t-il, puisque ces radars "ne flashent pas" et n'indiquent pas au véhicule qu'il est en infraction. "Où est la prévention ? Est-ce qu'on souhaite que les automobilistes respectent la limitation à des points dangereux, ou est-ce qu'on veut seulement les gauler ?" s'est-il interrogé. "C'est juste une machine à sous", dénonce le délégué.

À noter que 83 voitures sont déjà en service en Normandie, Bretagne, Centre-Val-de-Loire, Pays de la Loire. 120 nouveaux véhicules vont bientôt être déployés en Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est, Hauts-de-France et en Nouvelle-Aquitaine. Au total, Au final, 450 véhicules dotés de radars privés circuleront sur le territoire français d'ici la fin de l'année.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/