2 min de lecture Racisme

"Privilège blanc" : "La France est blanche à 90%", justifie Pascal Bruckner sur RTL

INVITÉ RTL - L'essayiste Pascal Bruckner publie un livre dans lequel il dénonce le néo-féminisme et les postures actuelles des mouvements anti-racistes.

Thomas Sotto L'Entretien du Jour Thomas Sotto iTunes RSS
>
"Privilège blanc" : "La France est blanche à 90%", justifie Pascal Bruckner Crédit Image : BALTEL/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot édité par Ryad Ouslimani

Pascal Bruckner a publié mercredi 14 octobre Un coupable presque parfait, un livre qui veut pointer les dérives de l’antiracisme et du féminisme. Deux combats qui, selon l’écrivain et essayiste, ont été dévoyés jusqu’à prôner l’exclusion d’un bouc-émissaire qui serait ainsi "le mâle blanc hétérosexuel".

"Je suis peut-être paranoïaque, mais je suis au moins bien documenté", débute en préambule Pascal Bruckner sur RTL. Il ajoute que "dans l’antiracisme, la femme blanche est assez malmenée parce que les afro-féministes pensent qu’elle est coupable de domination. Et que par conséquence elle doit être mise dans le même sac". 

Il relève ainsi que dans le "néo-féminisme" le seul et unique oppresseur est "le mâle blanc occidental". Il serait "animé d’une volonté de viol, de destruction", détaille Pascal Bruckner. Et si ces idées peuvent être considérées comme minoritaires, l’invité de RTL ajoute que "l’histoire a prouvé que ce sont toujours les minorités qui prennent le pouvoir un jour".

La France est "blanche à 90%"

"Elle commence, une poignée, ensuite elles s’installent à la tête des institutions, et elles terrorisent la majorité", pense-t-il. Les grands "médias de gauche" serviraient aussi de tribune à ces idées. "On assiste à un grand remplacement d’une idéologie fondée sur les conquêtes sociales par une autre basée sur la défense des minorités", argumente Pascal Bruckner.

À lire aussi
Une voiture de police devant la Tour Eiffel, à Paris le 13 juillet 2017 faits divers
Agression au couteau de deux femmes près de la Tour Eiffel : ce que l'on sait

"On nous explique qu’on n'est que la conséquence de son apparence (…) Même un homme blanc ou une femme blanche, même s’ils sont antiracistes, restent racistes par nature. Ils sont coupables d’être nés blancs", exprime-t-il.

Quant au racisme anti-blanc, Pascal Bruckner regrette que cette théorie soit portée par l’extrême droite. "Je ne vois pas pourquoi une partie de l’espèce humaine échapperait à un phénomène universel qui s’appelle le racisme", pose Pascal Bruckner. "Il y a un domaine où le racisme anti-blanc est absolument évident, c’est l’antisémitisme", ajoute-t-il.

Concernant le thème des dirigeants d’entreprises et d’administrations qui sont majoritairement blancs, Pascal Bruckner répond : "Pourquoi ne le seraient-ils pas ?" "Je vous rappelle que la France est blanche à 90%", affirme-t-il. "C’est comme reprocher le privilège noir en Afrique", compare-t-il.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Racisme Féminisme Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants