1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Présidentielle 2022 : les candidats de la droite à la reconquête des policiers
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : les candidats de la droite à la reconquête des policiers

Ce mercredi 2 janvier avait lieu le grand oral des candidats de la droite face aux policiers. Ils ont tous souhaité apporter leur soutien à la profession.

Les candidats de droite ont tous déclaré leur amour aux policiers ce mercredi
Les candidats de droite ont tous déclaré leur amour aux policiers ce mercredi
Crédit : Quentin De Groeve / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Présidentielle 2022 : les candidats de la droite à la reconquête des policiers
00:03:13
Thomas Despré & Guillaume Chieze - édité par Romain Giraud

L'union des droites face aux policiers. Près de deux mois avant le premier tour de l'élection présidentielle, les candidats de la droite, et le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin, se sont exprimés face à une centaine de policiers, cadres du syndicat Alliance, ce mercredi 2 février à l'occasion d'un grand oral très attendu dans le 17e arrondissement de Paris. 

Les protagonistes se sont succédés sur l'estrade d'un petit cinéma privatisé pour l'occasion et tous ont déclaré leur amour aux policiers : "Le président de la république vous aime, je sais que les policiers sont aussi des affectifs", a dit le ministre de l'intérieur, ce à quoi Marine Le Pen a répondu quelques instants plus tard : "Trop de ministres se sont succédé avec le souci de la communication, sachez-le, moi je suis avec vous", a-t-elle assuré. 

"Vous êtes en première ligne, je compte sur vous comme vous pourrez compter sur moi", a de son côté martelé Éric Zemmour. Valérie Pécresse pensait se démarquer des autres candidats mais sa tentative est restée vaine : "La différence avec les autres candidats c'est que moi j'ai donné des preuves d'amour, je ne fais pas que dire. Je fais et je prouve", a-t-elle dit, dans une salle évidemment conquise à chaque passage. 

Des policiers séduits

Si les candidats de la droite se sont montrés en désaccords sur plusieurs sujets depuis le début de la compagne, le thème de la police semble pour autant les rapprocher. La plupart sont en effet d'accords pour le retour des peines planchées, c'est-à-dire une peine minimum pour ceux qui agresseraient un policier. Valérie Pécresse propose un an minimum, par exemple. 

À lire aussi

De son côté, Éric Zemmour prône "la défense excusable", le fait que tout le monde puisse se défendre comme il veut lorsqu'il est agressé. En outre, une présomption de légitime défense, qui plait aux policiers, comme toutes les mesures que veulent mettre en place les candidats de la droite s'ils sont élus en avril prochain :"C'était un débat très enrichissant avec quatre visions de la police qui va sans aucun doute être d'une grande importance pour tous les flics de France afin de faire leur choix", a confié Éric Marrocq, secrétaire régional Alliance en Nouvelle-Aquitaine. 

Aucun candidat de la gauche présent

Les policiers regrettent cependant qu'aucun candidat de la gauche n'ait été présent. Anne Hidalgo, Christiane Taubira, Yannick Jadot et Fabien Roussel, ont en effet, soit décliné leur invitation, soit n'ont pas pris la peine de répondre au syndicat. 

"On a reçu tout le monde de la même manière, on n'est pas plus pour l'un que pour l'autre, on a invité chacun d'entre eux pour qu'ils viennent donner leur vision de la police de demain et nous déplorons que certains n'aient pas répondu", a regretté Emmanuel Quemener, d'Alliance Haut-de-Seine. Seul Jean-Luc Mélenchon n'a pas été convié en raison de ses récents propos sur les policiers

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/