2 min de lecture Alimentation

Pourquoi des associations veulent taxer la viande ?

Faut-il taxer la viande pour protéger l’environnement ? Des associations néerlandaises ont soumis cette proposition au Parlement européen.

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
La minute verte du 11 février 2020 Crédit Image : Facebook/Saint-Cochon | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Chloé Richard-Le Bris

Appliquer le concept de pollueur-payeur à notre assiette, d’un coup, ça coupe la faim. Ce n’est pas le plus excitant en matière d’enthousiasme gastronomique.

Et pourtant, c’est bien de ça qu’il s’agit avec cette proposition. Le concept est simple : si l’on considère que le coût de l’élevage est faramineux pour l’environnement -  on l’estime à 20% de la totalité des gaz à effet de serre dans le monde et c’est un vrai souci de pollution des nappes phréatiques – et qu’il va falloir que l’on baisse notre quantité de viande avalée dans les prochaines décennies, autant anticiper et augmenter le prix de la viande pour que ce soit dissuasif. 

On parle d’une augmentation de 25% sur certaines viandes. Pour ces associations néerlandaises, le bœuf augmenterait de 47 centimes, le porc de  36 centimes et la viande de poulet de 17 centimes. "J’ai envie de viande", "attends j’appelle Cofidis pour un crédit", pourrait devenir une phrase courante.

Une taxe qui pourrait rapporter 32 milliards d'ici 2030

Le Parlement européen confirme qu’aucune discussion sur ce sujet n’est à l’étude, mais en Allemagne et aux Pays-Bas on y réfléchit sérieusement. Si cet impôt était mis en place au niveau de l’Union européenne, il pourrait rapporter 32 milliards d’ici à 2030. Les ONG proposent d’investir dans les aides aux éleveurs, pour les ménages les plus modestes ou tendre vers la baisse de la TVA sur les légumes. Le résultat serait de 50% de viande en moins d’ici 20 ans. Mais taxer la viande ce n’est pas comme taxer les boissons sucrées, il y a une perception culturelle différente.

Toujours est-il qu’en Europe, la consommation de viande baisse, mais en France, elle évolue. On est toujours à 80 kilos par habitants et par an. Oui, le jambon c’est de la viande. On mange plus de volaille et moins de bœuf. Par contre, la consommation de carné explose en Asie, ce qui fait la limite de cette taxe puisqu’elle ne concernerait que l’Europe et déstabiliserait une filière qui ne vendrait plus qu’en Asie.

Le plus

Le gouvernement tire les enseignements de l’incendie de l’usine Lubrizol. La ministre de la transition écologique va annoncer aujourd’hui une série de mesures pour améliorer la prévention des risques industriels. Dans le quotidien Paris Normandie, Élisabeth Borne annonce une augmentation de 50% des contrôles dans les usines à risques d’ici la fin du quinquennat.  Elle annonce aussi la création d’un bureau d’enquête accident indépendant.

La note

12/20 à la BBC pour une série sur Greta Thunberg. La série suivra la jeune militante pro climat à travers ses rencontres internationales avec scientifiques et politiques mais également lors de ses voyages sans avion. On sent un haut niveau d’action quand la série reviendra sur son voyage Madrid-Stockholm en train en passant par la France en pleine grève en décembre prochain, on a hâte.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Environnement Écologie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants